ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SANTE - Publié le 19/12/2018 à 11:34


Allaiter aurait des effets positifs pérennes sur la ligne


AFP

Des recherches américaines ont montré que les femmes qui allaitaient plus de six mois étaient plus susceptibles d'avoir un plus petit tour de taille plusieurs années plus tard, ce qui pourrait aider à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'Université de Pittsburgh et de la Michigan State University, a pris en compte des données concernant 678 femmes lors de la grossesse et de l'arrivée du bébé puis entre sept et quinze ans après l'accouchement.

Les chercheurs ont mesuré le tour de taille des femmes lors du suivi, et leur ont demandé aussi si elles avaient allaité ou non et pendant quelle durée.

Les résultats, parus dans le Journal of Women's Health, ont montré que les femmes qui avaient allaité pendant plus de six mois avaient moins d'adiposité -- cette accumulation de graisses dans la zone abdominale -- entre sept et quinze ans après la naissance en comparaison avec les femmes qui avaient allaité pendant six mois ou moins.

En plus d'afficher un tour de taille de 3,5 cm plus fin en moyenne, les femmes qui avaient allaité enregistraient un indice de masse corporelle (IMC) plus faible, moins de tension systolique et diastolique par rapport aux femmes qui n'avaient allaité que six mois ou moins.

Les résultats restaient avérés après la prise en compte de facteurs pouvant potentiellement les influencer comme l'âge, l'ethnicité, les complications de grossesse, le statut socio-économique et un mode de vie sain.

Cette nouvelle étude vient étayer des recherches précédentes qui avaient aussi trouvé une association entre l'allaitement et le tour de taille.

Comme la grossesse contribue à l'accumulation de graisses abdominales -- un indicateur de troubles cardio-métaboliques plus tard dans la vie qui peuvent mener à un risque accru de maladies comme le diabète, les maladies cardiaques ou les AVC -- la durée de l'allaitement pourrait être importante à prendre en compte lorsque l'on considère la santé cardiovasculaire et métabolique maternelle sur le long terme. Les scientifiques ont aussi souligné que le tour de taille était un meilleur indicateur sur le long terme du risque de maladies cardio-métaboliques et cardiovasculaires que l'IMC seul.

On notera que l'Organisation Mondiale de la Santé recommande l'allaitement exclusif de l'enfant pendant ses six premiers mois de vie pour lui assurer la meilleure santé possible.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.050 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.