ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SANTE - Publié le 19/12/2018 à 11:35


Un collègue désagréable peut affecter le sommeil


AFP

Il arrive fréquemment de subir les comportements de collègues désagréables au travail, ceci pouvant devenir un véritable harcèlement moral. Ce dernier peut apparaître sous différentes formes : sarcasmes, commentaires déplacés, grossièretés, condescendance... Une équipe de chercheurs de l'université de Portland aux Etats-Unis a découvert que ces comportements pouvaient à la fois affecter les personnes qui les subissaient au travail, mais aussi leurs partenaires.

L'équipe de recherche a analysé 305 couples de personnes travaillant dans des secteurs différents. Elle a comparé le sommeil de ces couples et les relations avec leurs collègues. 

Lorsque les relations avec les collègues de bureau sont mauvaises, la personne qui subit les comportements déplacés s'en plaint à son ou sa partenaire et développe des symptômes d'insomnie.

A partir de ce premier résultat, les chercheurs ont ensuite souhaité découvrir la qualité de sommeil du conjoint ou de la conjointe.

Il est apparu dans cette étude, que lorsque les deux conjoints travaillent dans la même entreprise, si les relations avec les collègues d'un des deux sont défavorables, le sommeil du couple en pâti.

Pour les scientifiques cela s'explique par le fait que le conjoint est beaucoup plus réceptif aux tracas, il connaît mieux la structure, le contexte et la manière dont fonctionne l'entreprise.

Les scientifiques recommandent aux entreprises d'imposer une politique de tolérance zéro en matière d'incivilités et de harcèlement. L'équipe de recherche propose par ailleurs de mettre en place des formations aux employés pour comprendre comment agir de manière bienveillante en entreprise.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.