ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SANTE - Publié le 21/12/2018 à 00:02


Les Américains plus gros et plus petits qu'en 1999


AFP

Plus gros et plus petits : en une quinzaine d'années, la silhouette des Américains s'est transformée, selon des statistiques sanitaires fédérales publiées jeudi, qui n'avancent pas d'explications à cette tendance.

Ce n'est pas vraiment une surprise, dans un pays luttant depuis de nombreuses années contre le fléau de l'obésité, que le poids moyen, le tour de taille et l'indice de masse corporelle (IMC) aient augmenté chez les adultes entre 1999 et 2016, dernières statistiques disponibles.

« Une augmentation linéaire importante dans le poids a été constatée à travers le temps à la fois chez les hommes et chez les femmes », relève le National Center for Health Statistics dans son rapport, qui s'appuie sur des examens physiques de plus de 47 000 personnes âgées de plus de 20 ans aux États-Unis.

D'après les données publiées jeudi, un Américain pesait en moyenne 89,8 kg en 2015-2016 et une Américaine 77 kg. En 1999-2000, ils affichaient respectivement 86 et 74 kg en moyenne.  

Sur la même période, le tour de taille des hommes s'est étiré, pour passer de 99 centimètres à 102 cm, et celui des femmes a pris 5 cm, à 98 cm.

Si la population américaine a ajouté quelques centimètres à sa circonférence, elle a perdu quelques millimètres au niveau de la taille.

Un Américain mesurait en moyenne 175,4 cm en 2015-2016, contre 175,6 cm en 1999-2000. L'Américaine a également perdu en hauteur, passant de 162,1 cm à 161,7 cm.

En ce qui concerne l'IMC, ratio entre la taille et le poids, celui des hommes est passé de 27,8 en moyenne en 1999 à 29,1 en 2016. Chez les femmes, il ressort à 28,2, contre 27,8 auparavant.

Pour l'Organisation mondiale de la santé, un adulte dont l'IMC dépasse 25 est en surpoids et une personne est obèse quand il est supérieur à 30, soit à partir de 87 kg pour une personne mesurant 170 cm.

D'après les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 39,8 % des Américains sont considérés comme obèses. Soit plus de 93 millions de personnes.

Pour les médecins, maintenir un poids dit normal - IMC compris entre 18,5 et 24,9 traditionnellement - a de multiples avantages, car l'obésité augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, ainsi que de plusieurs types de cancer.

L'obésité a également des conséquences économiques : le coût annuel en soins médicaux est de 147 milliards de dollars aux États-Unis, d'après les CDC.

Il existe un lien entre hospitalisations d'urgence et déclin des fonctions cognitives
Naissances, décès, mariages, espérance de vie : la France en chiffres
Faire de l'exercice réduit les risques de mortalité pour les personnes diabétiques
Le glyphosate, un herbicide controversé massivement utilisé
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Adopter un régime végétalien est bon pour le coeur, surtout pour les sportifs
Après huit années de hausse, le nombre de greffes a baissé l'an dernier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.