ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

INSOLITE - Publié le 21/12/2018 à 00:19


A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales


AFP

A base de vers frits, les galettes "cha ruoi", proposées dans de nombreux stands de rue de Hanoï, font depuis des générations les délices des habitants de la capitale vietnamienne, prompts à s'en délecter l'hiver venu.

Ces vers sont mélangés avec du porc, des œufs, de l'aneth frais et un zeste d'agrumes, avant d'être jetés dans une grande poêle pleine d’huile.

Puis, les galettes sont servies, pour environ un dollar pièce, dans les stands de rue. Elles sont aussi consommées dans les foyers à travers tout le nord du Vietnam.

Les petits vers, baptisés néréides, vivent dans le sable et sont ramassés dans les champs quand la température baisse à partir d'octobre.

Leur aspect peu engageant et peu appétissant pourrait rebuter les non-initiés.

"C'est très moche, mais n'ayez pas peur. Les entrailles sont délicieuses et riches en protéines", souligne Bui Thi Nga, dont la famille tient dans le Vieux quartier de Hanoï un stand qui propose cette spécialité depuis 30 ans.

Ces galettes, fabriquées depuis des générations, sont aussi réputées porter chance aux couples mariés.

Même si leur utilisation dans les "cha ruoi" est de loin la plus fréquente, les néréides peuvent être également utilisés au Vietnam pour fabriquer des condiments. Ils sont alors mélangés dans une sauce au caramel avec des herbes ou des piments.

L'art culinaire vietnamien est surtout connu en dehors du pays pour la soupe aux nouilles "pho" et les "banh mi" (déformation de "pain de mie"), des sandwichs hérités de l'époque coloniale, mais le pays a une longue tradition de consommation d'insectes ou autres rampants.

Des chefs de Paris à Sao Paulo commencent à adhérer à cette tendance, proposant des sauterelles ou des scorpions dans leurs menus.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Un météore perce le ciel de Los Angeles ? Non, un coup de publicité
Un tapis bosnien confectionné avec 25 000 bouchons en plastique
2.000 couverts: pour ses 50 ans, Rungis régale la plus grande tablée du monde
Une petite ville américaine élit une chèvre comme nouveau maire
Bretagne: un renard tué par des poules dans un poulailler
Un plongeur miraculé avalé par une baleine
Un Tchèque tué par un lion qu'il élevait sans autorisation
Au Canada, le plus grand labyrinthe de neige du monde attire les touristes
Une famille endettée? Sa chienne est saisie et vendue sur eBay
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Une nouvelle étude montre les bienfaits de l'allaitement sur la santé cardiaque des mères
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.