ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

SANTE - Publié le 07/01/2019 à 18:05


Pourquoi sommes-nous heureux quand une personne échoue ?


AFP

En Allemand, il existe un mot pour définir la joie de voir échouer quelqu'un : "schadenfreude". D'après une récente étude, cette émotion découlerait d'une déshumanisation du rival. 

"Schadenfreude", c'est le plaisir particulier que les gens tirent du malheur des autres, comme celui de voir la carrière d'une célébrité s'écrouler, un criminel particulièrement nocif se faire emprisonner ou la défaite d'une équipe sportive rivale. 

Pour cette étude, une équipe de psychologues de l'Université Emory à Atlanta aux Etats-Unis est partie du constat qu'il n'existait pas de définition à proprement parler du terme "schadenfreude" et a donc cherché à le comprendre, à l'expliquer et à l'étudier au mieux. 

Pour certaines personnes, derrière cette émotion complexe se cache une recherche de justice, pour savoir si la personne qui a échoué méritait son malheur. Pour d'autres, il s'agit simplement d'un acte de comparaison sociale (les membres d'un groupe tirant sa joie de la souffrance de ceux qui ne font pas partie du groupe). D'autres encore estiment qu'il s'agit du fait d'envier quelqu'un ce qui nous pousse à vouloir son malheur.

Le groupe de chercheurs a donc cherché à réunir toutes ces définitions sous un seul concept. Après analyse de diverses études prouvant que Schadenfreude était une émotion intégrée à nos comportements depuis notre petite enfance, les chercheurs ont estimé que ce qui était commun à toutes les réactions était la déshumanisation, le fait de considérer une personne comme étant moins humain que soi.

Cette déshumanisation d'une autre personne ou d'un autre groupe permet de ressentir de la joie face à l'échec de cette même personne ou de ce même groupe.

L'étude suggère également que plus une personne éprouve de l'empathie envers une autre, moins elle est susceptible de ressentir l'émotion "schadenfreude" lorsque cette personne souffre. 

Cette étude a été publiée dans The Conversation.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Tabac: 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2016
Les tests d'angine en pharmacie vont être généralisés et remboursés
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Une nouvelle étude montre les bienfaits de l'allaitement sur la santé cardiaque des mères
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.