ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

SANTE - Publié le 07/01/2019 à 18:06


Manger plus d'œufs pour prévenir le diabète ?


AFP

Des chercheurs européens ont montré qu'en consommant environ un oeuf par jour on pouvait ainsi faire baisser son risque de diabète de type 2.

Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université d'Eastern Finland, a analysé les échantillons sanguins de 239 participants masculins à l'étude "Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor Study (KIHD)" dans l'est de la Finlande. 

Les échantillons ont été analysés et classés en quatre groupes : les sujets à forte consommation d'oeufs (en moyenne un oeuf par jour), ceux à consommation faible (en moyenne deux oeufs par semaine), ceux qui consommaient des oeufs et développaient un diabète de type 2 et ceux qui consommaient des oeufs et restaient en bonne santé (groupe témoin).

On notera que les participants ont été suivis en moyenne pendant 19,3 années.

Les résultats, parus dans la revue Molecular Nutrition and Food Research, ont montré que les échantillons sanguins des hommes qui consommaient un oeuf chaque jour comprenaient certaines molécules lipidiques qui étaient associées de façon positive au groupe d'hommes en bonne santé qui ne développaient pas de diabète.

Certaines molécules figurant dans les échantillons des hommes qui développaient du diabète étaient aussi corrélées de manière positive aux sujets du groupe consommant moins d'oeufs.

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé qu'un fort taux de tyrosine (acide aminé) dans le sang prédisait un risque accru de développer un diabète sucré.

Des études précédentes émanant de la même cohorte avaient déjà permis de montrer que la consommation quotidienne d'un oeuf pouvait faire baisser le risque de diabète chez les hommes d'âge moyen.

"L'objectif de cette dernière étude était d'explorer les composants potentiels qui pourraient expliquer cette association en recourant à (...) une technique qui permet un profilage étendu des produits chimiques présents dans les échantillons", note l'auteur de l'étude Stefania Noerman.

Il est important de préciser qu'une forte consommation d'oeufs avait précédemment été proscrite car il avait été démontré qu'elle pouvait faire considérablement augmenter le mauvais cholestérol. On sait cependant que les oeufs sont une bonne source de nutriments bénéfiques pour la santé, les recommandations restent donc mesurées.

Les résultats les plus récents montrent qu'il existe des métabolites potentiels pouvant expliquer pourquoi la consommation d'oeufs permet d'abaisser le risque de diabète de type 2, mais les chercheurs tiennent à préciser que de plus amples recherches sont encore nécessaires.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Tabac: 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2016
Les tests d'angine en pharmacie vont être généralisés et remboursés
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Une nouvelle étude montre les bienfaits de l'allaitement sur la santé cardiaque des mères
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.