ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

RECHERCHE - Publié le 10/01/2019 à 14:48


Certains additifs alimentaires seraient liés à un style de vie plus sédentaire


AFP

Des recherches américaines ont montré que la consommation de forts taux de phosphate de synthèse, un additif alimentaire que l'on trouve dans les sodas, la viande sous vide et les aliments industriels, serait liée à un moins bon niveau d'activité physique.

Cette étude, menée par une équipe du UT Southwestern Medical Center, comprend des essais menés sur des sujets humains et des souris et visait à mesurer les effets du phosphate sur les niveaux d'activité et la sédentarité.

Dans la première étude, les chercheurs ont nourri deux groupes de souris (en bonne santé) de la même manière, sauf que l'un des groupes recevait une dose trois fois supérieure de phosphate que l'autre.

Leurs résultats, relayés par la revue Circulation de l'American Heart Association, ont montré qu'après 12 semaines, les souris qui recevaient de plus fortes doses de phosphate, passaient moins de temps dans leur roue que l'autre groupe. Elles consommaient par ailleurs moins d'oxygène, suggérant un moins bon niveau de forme physique et une capacité réduite de brûler les graisses.

Dans une autre étude menée cette fois sur des sujets humains, les scientifiques ont mesuré les niveaux d'activité de 1.603 participants en bonne santé sur une durée de sept jours au moyen de bracelets de suivi de forme. Ils ont aussi trouvé une association similaire entre les niveaux de phosphate et une activité physique réduite, les participants qui consommaient plus de phosphate passaient moins de temps à s'adonner à une activité physique modérée à vigoureuses et plus de temps à être sédentaire.

Leurs conclusions montrent que le phosphate inorganique pourrait être l'une des raisons qui expliquerait pourquoi la population américaine est moins active qu'elle ne l'était pas le passé. Les scientifiques soulignent par ailleurs qu'il serait nécessaire de proposer un étiquetage indiquant les taux de phosphates pour que les consommateurs puissent vérifier leurs apports.

Le phosphate est naturellement présent dans certains aliments comme les noix, les œufs et les produits laitiers et est nécessaire à la bonne santé osseuse et dentaire.

Cependant, le phosphate de synthèse est régulièrement ajouté à certains aliments industriels pour améliorer leur apparence, leur goût et augmenter leur durée de consommation. Les chercheurs ont même noté qu'environ 40 à 70% des aliments les plus consommés, comme les sodas au cola, les plats surgelés, les mélanges secs, la viande industriel et les produits pâtissiers contiennent des additifs au phosphate. Cela signifie que près de 25% des adultes américains consomment entre trois et quatre fois plus que la dose de phosphate quotidienne recommandée.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
Des millions de décès dus à une consommation insuffisante de fruits et légumes ?
La manière dont les hommes stockent les graisses peut influer sur leur risque de cancer de la prostate
Une nouvelle technique d'édition génétique évite les mutations non désirées
Les humains ingèrent des dizaines de milliers de particules de plastique par an, selon un rapport
On a trouvé la limite de l'endurance humaine
Consommer des myrtilles serait bon pour le coeur
Et si les scientifiques étudiaient aussi les femelles? L'appel d'une chercheuse
Des chercheurs évaluent la motivation pour se mettre au sport via une application mobile
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.