ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SANTE - Publié le 12/01/2019 à 12:41


Les robots meilleurs que les médecins pour dépister le cancer du col de l'utérus


AFP

L'intelligence artificielle pourrait s'avérer bien plus précise que les humains et les examens traditionnels pour détecter les précancers du col de l'utérus, selon des chercheurs américains jeudi.

Le cancer du col de l'utérus est le quatrième cancer le plus fréquent dans le monde, avec 570 000 cas par an en 2018 selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans les pays riches, les progrès du dépistage et des campagnes de vaccination contre les papillomavirus (liés à ces cancers) ont réduit la mortalité, mais ces avancées bénéficient moins aux pays pauvres, qui concentraient 90 % des décès en 2012, selon l'OMS.

« Le cancer du col de l'utérus est désormais une maladie de la pauvreté », dit l'auteur principal de la nouvelle étude, Mark Schiffman, un médecin à l'Institut national du cancer près de Washington, qui travaille depuis 35 ans contre ce cancer.

« Nous essayons de trouver des méthodes extrêmement abordables et faciles, mais très précises, afin d'attaquer le cancer par le vaccin ou par des techniques simples, par un téléphone intelligent par exemple », dit-il à l'AFP.

Le médecin fait partie d'une équipe qui a développé un algorithme à partir d'une archive de 60 000 images de cols de l'utérus prises au Costa Rica dans les années 1990.  

Au total, 9400 femmes ont participé et ont été suivies pendant plusieurs années, pendant 18 ans pour certaines-ce qui a permis de relier chaque cancer apparu parmi elles à l'image du col avant l'apparition de la maladie.

Une fois entraîné sur cette base d'images, l'algorithme a détecté visuellement des cellules précancéreuses dans 91 % des cas, selon l'étude publiée jeudi dans la revue du National Cancer Institute.

À comparer à un taux de 69 % pour un expert humain, et 71 % pour des examens conventionnels, comme le frottis cervical.

« C'était bien plus précis que des humains examinant les mêmes images. Bien plus précis que moi-même », dit Mark Schiffman.

Le but est de développer la technologie dans les trois ou cinq prochaines années et de réaliser plus d'essais cliniques, afin qu'à terme des personnels soignants puissent procéder à du dépistage sans formation, simplement en prenant une photo qui sera analysée par l'algorithme.

« Nous disposons désormais d'un outil potentiellement utilisable partout, et qui ne sacrifie pas la qualité scientifique », dit le médecin, plein d'espoir.

Il existe un lien entre hospitalisations d'urgence et déclin des fonctions cognitives
Naissances, décès, mariages, espérance de vie : la France en chiffres
Faire de l'exercice réduit les risques de mortalité pour les personnes diabétiques
Le glyphosate, un herbicide controversé massivement utilisé
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Adopter un régime végétalien est bon pour le coeur, surtout pour les sportifs
Après huit années de hausse, le nombre de greffes a baissé l'an dernier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.