ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SANTE - Publié le 12/01/2019 à 13:04


Récompenser les enfants avec les écrans serait contre-productif


AFP

Des recherches canadiennes ont montré que les parents qui récompensent le bon comportement de leurs enfants avec des plages de temps passé devant les écrans pourraient ainsi les encourager à dédier plus de temps à la télé, aux ordinateurs et aux tablettes, surtout les week-ends.

Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université de Guelph, a pris en compte 62 enfants âgés de 18 mois à cinq ans et 68 parents. On a demandé à ces derniers comment ils contrôlaient le temps passé devant les écrans par leurs enfants, mais aussi s'ils passaient du temps devant les écrans en présence de leurs enfants.

"Nous voulions enquêter sur l'impact des pratiques parentales sur le temps passé sur les écrans par les nourrissons et les jeunes enfants, parce que c'est l'âge auquel les routines et les habitudes se mettent en place et tendent à se poursuivre tout au long de la vie", a noté l'un des professeurs ayant pris part à cette étude. "De plus, l'utilisation des appareils mobiles, comme les tablettes et les smartphones a beaucoup augmenté dans ce groupe d'âge au cours des dernières années."

Les résultats, parus dans la revue BMC Obesity, ont montré que la majorité des parents utilisaient les écrans pour contrôler le comportement de leurs enfants, surtout les week-ends.

Les résultats ont montré que les enfants de parents qui utilisaient les écrans comme récompense ou les interdisaient pour les punir, passaient en fait plus de temps sur les smartphones, tablettes, ordinateurs ou devant la télévision que les enfants qui n'adoptaient pas ces attitudes. Ils passaient environ 20 minutes de plus par jour les week-ends que les enfants plus libres de leur accès aux écrans.

Les chercheurs ont noté qu'une telle approche pouvait entraîner une plus forte attractivité des écrans aux yeux des enfants.

L'auteur de l'étude, Jess Haines, établit un parallèle avec les friandises qui, lorsqu'elles deviennent des récompenses, sont plus attirantes aux yeux des enfants, "c'est la même chose avec les écrans", note la chercheuse.

Il ressort aussi de cette étude que les enfants qui avaient l'exemple de parents qui utilisaient leur téléphone ou leur tablette devant eux passaient plus de temps sur ces appareils. Cet effet était encore plus présent lorsque les mères passaient plus de temps sur les écrans.

"Il est possible que le parent permette à l'enfant d'utiliser un écran en même temps que lui", a noté le professeur Haines. "Pour les parents de jeunes enfants, ce n'est pas aussi fréquent parce que les parents peuvent passer du temps sur les écrans pendant que leur enfant dort ou fait sa sieste. Mais lorsque les enfants grandissent, qu'ils ne font plus la sieste et qu'ils se couchent plus tard, passer du temps devant son écran sans les enfants devient plus difficile."

De plus, les enfants qui avaient le droit aux écrans pendant les repas passaient aussi plus de temps devant un écran, une habitude que déconseillent les chercheurs en expliquant que le repas est un moment important de partage familial.

Autre fait important selon les chercheurs, les enfants de moins de deux ans ne devraient pas du tout être placés devant des écrans.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.