ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

SANTE - Publié le 12/01/2019 à 13:04


Récompenser les enfants avec les écrans serait contre-productif


AFP

Des recherches canadiennes ont montré que les parents qui récompensent le bon comportement de leurs enfants avec des plages de temps passé devant les écrans pourraient ainsi les encourager à dédier plus de temps à la télé, aux ordinateurs et aux tablettes, surtout les week-ends.

Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université de Guelph, a pris en compte 62 enfants âgés de 18 mois à cinq ans et 68 parents. On a demandé à ces derniers comment ils contrôlaient le temps passé devant les écrans par leurs enfants, mais aussi s'ils passaient du temps devant les écrans en présence de leurs enfants.

"Nous voulions enquêter sur l'impact des pratiques parentales sur le temps passé sur les écrans par les nourrissons et les jeunes enfants, parce que c'est l'âge auquel les routines et les habitudes se mettent en place et tendent à se poursuivre tout au long de la vie", a noté l'un des professeurs ayant pris part à cette étude. "De plus, l'utilisation des appareils mobiles, comme les tablettes et les smartphones a beaucoup augmenté dans ce groupe d'âge au cours des dernières années."

Les résultats, parus dans la revue BMC Obesity, ont montré que la majorité des parents utilisaient les écrans pour contrôler le comportement de leurs enfants, surtout les week-ends.

Les résultats ont montré que les enfants de parents qui utilisaient les écrans comme récompense ou les interdisaient pour les punir, passaient en fait plus de temps sur les smartphones, tablettes, ordinateurs ou devant la télévision que les enfants qui n'adoptaient pas ces attitudes. Ils passaient environ 20 minutes de plus par jour les week-ends que les enfants plus libres de leur accès aux écrans.

Les chercheurs ont noté qu'une telle approche pouvait entraîner une plus forte attractivité des écrans aux yeux des enfants.

L'auteur de l'étude, Jess Haines, établit un parallèle avec les friandises qui, lorsqu'elles deviennent des récompenses, sont plus attirantes aux yeux des enfants, "c'est la même chose avec les écrans", note la chercheuse.

Il ressort aussi de cette étude que les enfants qui avaient l'exemple de parents qui utilisaient leur téléphone ou leur tablette devant eux passaient plus de temps sur ces appareils. Cet effet était encore plus présent lorsque les mères passaient plus de temps sur les écrans.

"Il est possible que le parent permette à l'enfant d'utiliser un écran en même temps que lui", a noté le professeur Haines. "Pour les parents de jeunes enfants, ce n'est pas aussi fréquent parce que les parents peuvent passer du temps sur les écrans pendant que leur enfant dort ou fait sa sieste. Mais lorsque les enfants grandissent, qu'ils ne font plus la sieste et qu'ils se couchent plus tard, passer du temps devant son écran sans les enfants devient plus difficile."

De plus, les enfants qui avaient le droit aux écrans pendant les repas passaient aussi plus de temps devant un écran, une habitude que déconseillent les chercheurs en expliquant que le repas est un moment important de partage familial.

Autre fait important selon les chercheurs, les enfants de moins de deux ans ne devraient pas du tout être placés devant des écrans.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Tabac: 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2016
Les tests d'angine en pharmacie vont être généralisés et remboursés
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Une nouvelle étude montre les bienfaits de l'allaitement sur la santé cardiaque des mères
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.048 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.