ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

RECHERCHE - Publié le 22/01/2019 à 14:53


Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé


AFP

Si vous aviez prévu de perdre du poids en faisant de l'exercice cette année, c'est peine perdu. Des chercheurs de l'université de Duke ont étudié le peuple Hadza en Tanzanie et ont découvert que l'exercice n'était pas le meilleur des outils pour mincir.

Le peuple Hadza en Tanzanie est une population de chasseurs-cueilleurs dont la façon de vivre se rapproche énormément de celle des hommes du paléolithique.

Professeur d'anthropologie de l'évolution à l'université de Duke en Caroline du Nord aux Etats-Unis, à l'origine de cette étude, Herman Pontzer a étudié la santé et la physiologie de ce peuple durant une période de 10 ans environ.

Chaque jour, le peuple Hadza marche entre 4 et 7 kilomètres, chasse le gibier, récolte le miel, cueille des baies, recherche des tubercules, part en quête d'eau ou de bois pour se chauffer. "Les Hadza sont plus actifs en une journée qu'un Américain classique en une semaine", explique Pontzer.

Selon lui, le peuple Hadza jouit d'une excellente santé. L'obésité, les maladies cardiaques et le diabète sont extrêmement rares. La tension artérielle n'augmente pas avec l'âge, tout comme le tour de taille.

Le professeur et son équipe ont pourtant découvert, après analyse des urines de 46 hommes et femmes du peuple Hadza, que le nombre de calories qu'ils brûlaient par jour était le même que celui des américains : 2500 calories pour les hommes et 1900 pour les femmes.

Pontzer est arrivé à la conclusion que le corps humain s'adapte à l'activité physique en économisant des calories sur d'autres processus physiologiques afin de contrôler la dépense énergétique totale. L'activité physique ne permettrait donc pas de perdre des calories, mais de garder une bonne santé. De nombreuses études ont montré que l'exercice réduisait le risque de cancer, de maladies cardiaques et de démence, il soulage par ailleurs du stress et améliore le sommeil.

Les données de la présente étude suggèrent que le surpoids est plutôt dû à la gourmandise qu'à la paresse, comme l'explique Herman Spontzer, c'est-à-dire que le fait manger trop fait prendre du poids, plutôt que le fait de bouger moins.

Herman Pontzer ne valorise pas pour autant le régime "paléo" très en vogue actuellement. Pour lui, la façon dont on considère l'alimentation des hommes du paléolithique dans le régime paléo est biaisée. L'anthropologue explique que la plupart des régimes des chasseurs-cueilleurs ne sont pas aussi riches en chair animale, et pauvre en glucide que le prétend ce régime.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Quand des cerveaux de porcs continuent de fonctionner après leur mort
Vieillissement: stimuler les ondes du cerveau pour préserver un type de mémoire
Des chercheurs créent des molécules à fort potentiel pour traiter le virus Zika
Réduire l'obésité et la consommation d'alcool pour prévenir 30.000 cas de cancer du sein en 10 ans
Les acides gras oméga 3 pourraient diminuer les symptômes des enfants asthmatiques
Une écossaise insensible à la douleur grâce à une rare mutation génétique
Même en faible quantité, la viande rouge serait néfaste pour la santé
Et si le cerveau humain continuait à fabriquer de nouvelles cellules malgré la vieillesse?
La consommation de légumes colorés permettrait de réduire le risque de cataracte
Perdre du poids, une solution pour réduire les migraines des personnes obèses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.