ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Juillet 2019

SANTE - Publié le 28/01/2019 à 13:19


S'installer au premier rang permet-il vraiment de mieux apprendre ?



Pour la première fois, des recherches menées en Europe montrent que s'installer au plus près du professeur en classe permet de mieux se concentrer et par conséquent de mieux apprendre.Une équipe de l'Université de Tübingen en Allemagne s'est penchée sur le cas de 81 élèves âgés de 10 à 13 ans. 

Grâce à la réalité virtuelle, les chercheurs ont mis au point une classe virtuelle et ont attribué aux élèves un siège au hasard, soit près du professeur, soit au fond de la classe.

Pendant cette leçon virtuelle, où il était question de résoudre un problème de mathématiques, des élèves virtuels ont de temps à autre perturbé la classe, en chuchotant par exemple.

Les résultats des chercheurs, publiés dans la revue Learning and Instruction, ont montré que les élèves situés à l'avant de la classe, non loin du professeur, ont résolu le problème avec plus de rapidité que ceux du fond de la classe. Cela laisse penser qu'ils ont été plus attentifs aux instructions de l'enseignant et les ont mieux retenues.

L'étude montre que cela reste valable pour tous les enfants, y compris ceux qui souffrent d'un trouble de l'attention.

"Ces élèves ont besoin d'une attention plus particulière. Il faut par exemple s'adresser à eux personnellement pour faciliter l'apprentissage. Cet aspect doit être souligné dans les recommandations faites aux enseignants", écrit Friederike Blume, auteure principale de l'étude.

"Il est maintenant important de comprendre que le fait de s'installer à proximité du professeur peut être profitable à tous", ajoute Blume. Les chercheurs suggèrent donc aux enseignants de se déplacer pendant la leçon et aux élèves de changer de place pendant l'année.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
Soutenir l'agriculture locale serait bon pour notre santé mentale
Les relations néfastes pourraient être liées à une perte osseuse chez les femmes post-ménopausées
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.