ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 24 Août 2019

RECHERCHE - Publié le 28/01/2019 à 13:20


Un lien observé entre les césariennes pratiquées en urgence et un risque accru de dépression post-partum



Une équipe de chercheurs britanniques affirme que les femmes ayant subi une césarienne imprévue seraient plus sujettes à la dépression post-partum.L'équipe de l'Université de York a examiné le cas de 5.896 premières grossesse chez des femmes de la cohorte "UK Millennium", une étude représentative de la population britannique.

Alors que leurs bébés étaient âgés de 9 à 11 mois, ces femmes ont été interrogées sur leur grossesse et les circonstances de leur accouchement, ainsi que sur l'état de santé de leur famille.

Les résultats, publiés dans la revue Journal of Health Economics, permettent de constater que les mères ayant subi une césarienne imprévue étaient plus sujettes à la dépression post-partum (+15 %).

Les auteurs de l'étude soulignent l'importance de ces résultats car le nombre de césariennes, notamment celles qui font suite à des complications au cours du travail, a augmenté de manière drastique dans le monde ces dernières années. Les césariennes constituent même l'acte chirurgical le plus fréquemment pratiqué.

En Angleterre, 165.000 césariennes sont pratiquées chaque année. Parmi elles, 25.000 l'ont été de manière non planifiée.

Les chercheurs ont pris en considération un échantillon plus important que les précédentes études réalisées sur le sujet. Celles-ci se limitaient d'ailleurs souvent à un seul hôpital. L'auteure de l'étude, le docteur Valentina Tonei, commente : "Les résultats de cette étude interpellent car ils montrent une relation de cause à effet entre les césariennes pratiquées en urgence et la dépression post-partum".

"Ces constatations entrent en jeu dans les politiques de santé publique. Les jeunes mères qui accouchent de cette manière ont besoin d'un plus grand soutien moral", explique le Dr. Tonei. "Les conséquences de la dépression post-partum peuvent être graves, non seulement sur la santé de la mère, mais aussi sur sa relation avec ses proches et le développement du bébé. Les mères atteintes de dépression post-partum sont aussi moins enclines à avoir d'autres enfants".

"Les césariennes imprévues peuvent avoir des conséquences psychologiques néfastes sur les mères car elles sont mentalement et physiquement stressantes par leur nature inattendue. À cela s'ajoutent le sentiment de perdre le contrôle et les attentes déçues", explique le docteur Tonei. "Nous espérons que cette nouvelle preuve mettra en lumière la conséquence de cet acte sur le bien-être psychologique des mères", avoue Valentina Tonei.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Cancer du poumon : des chercheurs ont identifié deux voies distinctes de propagation
Deux traitements prometteurs contre le virus Ebola
Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien
Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive
Les lunettes de soleil à verres jaunes ne protégeraient pas les conducteurs nocturnes
Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines
Offrir une large variété d'aliments type snacking aux enfants les incite à manger davantage
Prendre un bain chaud environ 90 minutes avant le coucher aiderait à mieux dormir
Une simple mèche de cheveux pour déceler la dépression chez les adolescents
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
De nouvelles photos de l'astéroïde Ryugu nous aident à comprendre la formation des planètes
Floride: un mal mystérieux fait tituber lynx et panthères
La Russie lance avec succès un robot humanoïde dans l’espace
Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Microplastiques dans l'eau potable : risques encore faibles pour la santé
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.073 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.