ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 19 Juin 2019

SEXO - Publié le 28/01/2019 à 13:29


Penser à son partenaire permettrait de réduire son stress



Bonne nouvelle pour les amoureux, des recherches américaines ont montré que face à une situation stressante, les personnes qui sont en couple peuvent éviter que leur tension artérielle n'augmente en pensant à la personne aimée.

Cette étude, menée par des psychologues de l'Université d'Arizona, a fait appel à 102 participants tous en couple. On leur demanda de réaliser une tâche stressante qui comprenait notamment le fait de plonger un pied dans de l'eau froide.

Les participants ont été divisés en trois groupes, ceux du premier devaient réaliser la tâche avec leur partenaire présent dans la pièce, ceux du deuxième groupe devaient penser à leur partenaire sans qu'il ou elle ne soit présent, et le troisième groupe devait aussi mener à bien la tâche mais en pensant uniquement à leur journée.

Les scientifiques ont aussi mesuré la tension artérielle des sujets, leur rythme cardiaque et les variations de leur rythme cardiaque avant, pendant et après l'expérience.

Leurs résultats, repris par la revue Psychophysiology, ont montré que les participants qui avaient soit leur partenaire dans la pièce ou ceux qui pensaient à lui ou elle enregistraient une tension plus faible en réponse au stress que le groupe auquel on avait demandé de penser uniquement à sa journée. 

Fait encore plus intéressant, les effets sur la réaction au stress sur la tension étaient les mêmes que le partenaire soit présent ou que l'on pense seulement à lui ou elle.

En revanche, les scientifiques n'ont pas noté de différence entre les trois groupes au niveau du rythme cardiaque et de ses variations.

L'auteur principal, Kyle Bourassa, a commenté ces résultats en disant qu'ils pourraient permettre d'expliquer des recherches précédentes qui avaient établi un lien entre les relations amoureuses et une meilleure santé. Il souligne que le fait d'être en couple pourrait aider les personnes à rester en bonne santé en réduisant la réactivité cardiovasculaire au stress pendant la journée. Et de préciser que "il semblerait que le fait de penser à son partenaire comme source de soutien peut être aussi puissant que lorsqu'il est physiquement présent."

Bien que de plus amples recherches soient nécessaires pour reproduire ces résultats, le professeur Bourassa a noté que les résultats pourraient avoir des implications importantes pour les personnes qui doivent faire face à des situations stressantes au quotidien.

"La vie est remplie de stress, et les relations peuvent nous aider à y faire face -- que ce soit directement avec notre partenaire ou en faisant appel à une image mentale de cette personne", note Kyle Bourassa. "Il y a de nombreuses situations, notamment au travail, lors d'examens scolaires ou même pendant des interventions médicales, pour lesquelles cela nous ferait du bien de limiter notre degré de réactivité de tension artérielle, et ces résultats suggèrent qu'une approche relationnelle pourrait être assez puissante".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Serions-nous toujours attirés par le même type de personne ?
Le manque de sommeil chez les ados pourrait encourager les rapports sexuels non protégés
Les adolescentes LBGT seraient plus à risque de boire et de prendre des drogues
Don de sperme: des personnalités demandent la fin de l'anonymat
Deux Français sur trois ont déjà eu des troubles de l'érection, mais la plupart ne consulte pas
Des chercheurs norvégiens ont analysé la santé sexuelle des couples longue durée
Opérations du pénis : le jeu n'en vaut pas la chandelle
Développer l'urinoir féminin, un enjeu d'égalité et de sécurité pour les femmes
Brunei instaure la lapidation pour punir les relations homosexuelles
Les jeunes Américains en mal de sexe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.