ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

INSOLITE - Publié le 28/01/2019 à 13:45


L'horloge de l'apocalypse reste à minuit moins 2


AFP

L'horloge de l'apocalypse, qui symbolise l'imminence d'un cataclysme planétaire, reste à minuit moins 2, à cause notamment de l'utilisation de l'information comme une arme pour affaiblir les démocraties dans le monde, ont indiqué jeudi les scientifiques américains qui l'ajustent chaque année.

L'aiguille de l'horloge du Bulletin of the Atomic Scientists est aussi proche de minuit qu'en 1953, quand les Etats-Unis et l'Union Soviétique testaient la bombe à hydrogène.

Elle n'a pas bougé depuis l'an dernier, mais "cela ne devrait pas être pris comme un signe de stabilité", a souligné au cours d'une conférence de presse Rachel Bronson, la directrice de cette organisation qui rassemble des experts des questions de sécurité, d'armement nucléaire et d'environnement.

Cet outil a été créé durant la Guerre froide afin d'alerter sur les risques de fin du monde, qui survient symboliquement à minuit.

Avec le risque de guerre nucléaire, l'accélération du changement climatique et la multiplication des "fake news" comme arme de déstabilisation, "nous sommes entrés de fait dans une période que nous appelons le nouvel anormal", a-t-elle ajouté.

Le début de dialogue engagé par le président américain Donald Trump avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a permis de faire baisser la tension mais "la situation reste très dangereuse", a poursuivi Mme Bronson.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Russie restent "inacceptables" et aucun répit n'est en vue sur le plan de l'environnement, avec des émissions de gaz à effet de serre "qui grimpent à nouveau après avoir atteint un plateau", a-t-elle ajouté.

"A cela s'ajoute un écosystème de l'information changeant, qui a multiplié les menaces", a-t-elle poursuivi. Les fake news "génèrent rage et division autour du monde à une époque où nous avons besoin de calme et d'unité".

L'ex-gouverneur de Californie Jerry Brown, président du Bulletin of the Atomic Scientists, a estimé pour sa part que les dirigeants mondiaux n'en faisaient pas assez pour faire baisser le risque de guerre nucléaire.

"L'aveuglement et la stupidité des politiques et de leurs conseillers est vraiment choquante face au danger de catastrophe nucléaire", a-t-il déclaré. "Nous sommes comme les passagers du Titanic: nous ne voyons pas l'iceberg devant nous mais nous profitons des bons repas et de la musique."

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


En Chine, le cafard s'introduit dans les assiettes
Un python de plus de 5 mètres capturé en Floride
La Géorgie veut faire pousser des vignes sur Mars
La bière aux oeufs, un cocktail de gourmets au Vietnam
Philippines: 750 mygales dans un paquet cadeau
Trois lettres de Napoléon à Joséphine vendues à plus de 500.000 euros
Brésil : deux jumeaux paieront des pensions alimentaires au même enfant
Une famille de Saint-Pétersbourg a vécu plus de 70 ans sur un obus
Chine: un prof a empoisonné ses 23 élèves
A Tokyo, un méga-burger à 800 euros pour célébrer le nouvel empereur
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.242 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.