ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 24 Août 2019

RECHERCHE - Publié le 30/01/2019 à 12:23


L'utilisation des écrans dans le noir perturbe le sommeil des pré-ados


AFP

Selon de nouvelles recherches européennes, les enfants habitués à utiliser des écrans dans le noir avant d'aller au lit seraient encore moins susceptibles de dormir suffisamment que ceux qui le font dans une pièce bien éclairée.

Des chercheurs de l'Imperial College, de l'Université de Lincoln et de la Birkbeck University (Royaume-Uni) et de l'Institut Swiss TPH ont étudié les effets de l'usage d'écrans sur le sommeil des pré-ados dans différentes conditions de luminosité. Ils ont pour cela observé 6.616 adolescents britanniques âgés de 11 à 12 ans. 

Les enfants ont fait part aux chercheurs de leur usage des appareils durant l'heure précédant le coucher, ainsi que de leur horaire de coucher en semaine et le week-end. Les scientifiques leur ont également demandé s'ils avaient du mal à s'endormir et à quelle heure ils se levaient. La qualité du sommeil a aussi été évaluée grâce à un sondage.

L'étude porte sur l'usage des téléphones mobiles, tablettes, liseuses, ordinateurs et appareils portables, consoles, PC et télévisions. 

Les chercheurs ont remarqué que l'utilisation des écrans la nuit était systématiquement associée à un sommeil de mauvaise qualité, à un manque de repos et à une mauvaise perception de la qualité de vie. 

De plus, ceux qui ont utilisé un téléphone ou regardé la télévision dans une pièce éclairée étaient plus susceptibles (+31%) de moins dormir que ceux qui n'ont pas été exposés à des écrans. Ce chiffre passe à +147% lorsque l'usage se fait dans une pièce non éclairée. L'auteur principal de l'article, le docteur Michael Mireku, commente : "Tandis que de précédentes recherches ont démontré un lien entre l'usage de l'écran et la qualité/durée du sommeil chez les jeunes, cette étude est la première à observer que la luminosité de la chambre peut également avoir un rôle à jouer".

"Nos résultats ne sont pas seulement intéressants pour les parents, mais également pour les enseignants, les professionnels de la santé et les jeunes eux-mêmes. Nous recommandons d'informer ces groupes des problèmes potentiels que posent les écrans à l'heure du coucher, notamment le manque de sommeil et une mauvaise qualité de sommeil".

Les chercheurs notent également que le manque de sommeil a déjà été relié à une perturbation des défenses immunitaires, à la dépression, à l'anxiété et à l'obésité chez les enfants et les adolescents.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Cancer du poumon : des chercheurs ont identifié deux voies distinctes de propagation
Deux traitements prometteurs contre le virus Ebola
Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien
Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive
Les lunettes de soleil à verres jaunes ne protégeraient pas les conducteurs nocturnes
Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines
Offrir une large variété d'aliments type snacking aux enfants les incite à manger davantage
Prendre un bain chaud environ 90 minutes avant le coucher aiderait à mieux dormir
Une simple mèche de cheveux pour déceler la dépression chez les adolescents
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
De nouvelles photos de l'astéroïde Ryugu nous aident à comprendre la formation des planètes
Floride: un mal mystérieux fait tituber lynx et panthères
La Russie lance avec succès un robot humanoïde dans l’espace
Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Microplastiques dans l'eau potable : risques encore faibles pour la santé
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.052 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.