ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

RECHERCHE - Publié le 01/02/2019 à 12:01


L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage


AFP

Un nouvelle étude publiée dans Body Image, menée par des chercheurs de l'université de Waterloo au Canada, révèle que passer du temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps peut améliorer nos propres image corporelle et nos habitudes alimentaires.

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les comportements de 92 étudiantes âgées de 17 à 25 ans. Il leur a été demandé de tenir un journal quotidien pendant sept jours consécutifs dans lequel elles devaient noter leurs interactions avec des personnes focalisées sur le corps ou non.

Les chercheurs ont étudié la fréquence quotidienne des interactions entre les participantes et les personnes étant ou non focalisées sur leur image corporelle. Ils ont également mesuré le degré d'appréciation que les participantes avaient de leur corps. Pour finir, ils ont évalué la façon dont chaque participante s'était alimentée : de manière intuitive, en fonction de leur besoin de manger, ou bien en se concentrant sur des objectifs de poids.

Après avoir examiné l'influence de ces interactions sociales sur l'image corporelle, les chercheurs ont déduit que le fait de côtoyer des personnes obnubilées par leur corps est préjudiciable alors que passer du temps avec des personnes non centrées sur leur image corporelle avait un impact positif.

"L'insatisfaction corporelle est omniprésente et peut avoir un impact considérable sur notre humeur, notre estime de soi, nos relations et même les activités que nous poursuivons", explique Allison Kelly, professeur de psychologie en psychologie à l'université de Waterloo. "Il est important de réaliser que les personnes avec lesquelles nous passons du temps influencent réellement notre image corporelle. Si nous pouvons passer plus de temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps, nous pouvons réellement nous sentir beaucoup mieux avec notre propre corps", poursuit-elle.

Le fait de passer du temps avec des personnes non focalisées sur leur propre image corporelle permet en parallèle de prévenir d'éventuels troubles du comportement alimentaire et d'adopter un mode d'alimentation plus intuitif, respectant réellement les besoins et attentes de son propre corps.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quand des cerveaux de porcs continuent de fonctionner après leur mort
Vieillissement: stimuler les ondes du cerveau pour préserver un type de mémoire
Des chercheurs créent des molécules à fort potentiel pour traiter le virus Zika
Réduire l'obésité et la consommation d'alcool pour prévenir 30.000 cas de cancer du sein en 10 ans
Les acides gras oméga 3 pourraient diminuer les symptômes des enfants asthmatiques
Une écossaise insensible à la douleur grâce à une rare mutation génétique
Même en faible quantité, la viande rouge serait néfaste pour la santé
Et si le cerveau humain continuait à fabriquer de nouvelles cellules malgré la vieillesse?
La consommation de légumes colorés permettrait de réduire le risque de cataracte
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.