ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Juillet 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 11/02/2019 à 11:37


Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet


AFP

Le milliardaire britannique Richard Branson prévoit de voyager juste au-dessus de la frontière de l'espace, à bord du vaisseau de sa société Virgin Galactic, d'ici quatre ou cinq mois, a-t-il dit jeudi à l'AFP à Washington.

« Je voudrais y aller pour le 50e anniversaire du jour où on a marché sur la Lune, c'est notre plan », a précisé le patron du groupe Virgin, en marge d'un événement en l'honneur de Virgin Galactic au musée de l'air et de l'espace de Washington. Les astronautes américains de la mission Apollo 11 ont aluni le 20 juillet 1969.

Virgin Galactic est l'une des deux sociétés, avec Blue Origin, dans la course pour envoyer des passagers juste au-dessus de la frontière de l'espace pendant quelques minutes.  

Ces sociétés veulent faire voyager des centaines voire des milliers de personnes dans de courts vols « suborbitaux », c'est-à-dire qui n'iront pas en orbite terrestre. Ces missions seront bien plus courtes et abordables que le projet de SpaceX d'emmener un milliardaire japonais autour de la Lune, au plus tôt en 2023.

En décembre, Virgin Galactic a pour la première fois franchi l'altitude de 80 km, qui marque aux États-Unis par convention la frontière de l'espace (la convention internationale est de 100 km).

Le vaisseau-fusée de Virgin Galactic, baptisé SpaceShipTwo, est commandé par deux pilotes. Il est largué comme une bombe par un avion porteur, puis allume son moteur à réaction et file droit vers le ciel, atteignant une altitude à laquelle la courbure de la Terre est visible. Puis le vaisseau redescend naturellement, en planant, vers l'aéroport de Mojave, en Californie, son point de départ.

Il transportera à terme six passagers en plus des deux pilotes.

Richard Branson a souvent annoncé des dates pour ce premier voyage, qui ont toujours été dépassées.

Mais cette fois, le patron affirme que les essais sont entrés dans une phase décisive, après la réussite du test de décembre 2018, quand l'engin a pour la première fois atteint l'espace.

« D'ici juillet, nous devrions avoir réalisé assez d'essais », dit Richard Branson.

Mais il ne veut pas promettre que des clients voyageront avant la fin de l'année : « je dois attendre que notre équipe soit confiante à 100 % ».

Le patron a dit à l'AFP dépenser aujourd'hui 35 millions US par mois pour Virgin Galactic. Il avait précédemment dit que son investissement total dépassait un milliard de dollars depuis les années 2000.

Selon lui, le prochain vol d'essai aura lieu vers le 20 février, en fonction des conditions météorologiques.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
Pour retourner sur la Lune, l'urgence de nouvelles combinaisons spatiales
Un composé présent dans le raisin pourrait renforcer les muscles des astronautes qui iront sur Mars
À 82 ans, Sue Finley, codeuse à la NASA, vise toujours les étoiles
Objectif Lune pour une sonde indienne
La machine qui a aidé les hommes à arriver sur la Lune
Des centaines d'objets archéologiques sur la Lune: faut-il les protéger?
Un drone sur Titan en 2034, la mission d'une vie
Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes
Spectaculaire éclipse totale de soleil au-dessus du Chili
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.060 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.