ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 14/02/2019 à 14:04


Des éditeurs américains de jeux vidéos bousculés par le carton Fortnite


Relaxnews

Suppressions d'emplois, résultats et prévisions décevantes: plusieurs grands noms américains du jeu vidéo ont indiqué traverser une passe difficile, alors que le secteur est en plein bouleversement sous la poussée de jeux en ligne comme Fortnite.

Après Electronic Arts la semaine dernière, Activision Blizzard a publié mardi des résultats moins bons qu'espérés pour 2018, et fait part de prévisions jugées très timides pour 2019, notamment parce que leurs jeux perdent du terrain face au carton planétaire Fortnite, édité par Epic Games, filiale du chinois Tencent.

Ce jeu, qui propose un accès gratuit, a généré 2,4 milliards de dollars de recettes en 2018, grâce notamment à des mises à jour payantes pour personnaliser les parties, selon des chiffres rapportés par la presse spécialisée. Il compte plus de 200 millions de joueurs.

Propriétaire des titres "Call of Duty", "World of Warcraft" ou "Candy Crush", Activision a dans la foulée de ses résultats annoncé des ajustements de stratégie et des centaines de suppressions d'emplois.

Le groupe a cité notamment des ventes décevantes de certains jeux, comme "Destiny 2: Forsaken" ou le dernier "Call of Duty", ou encore un nombre de joueurs et d'achats intégrés dans les jeux moins élevés qu'anticipés.

"Même si nous avons fait une performance record en 2018, elle s'est révélée en-dessous de nos attentes" et "nos prévisions pour 2019 sont en-deçà de ce qui est possible dans un secteur empli d'opportunités de croissance", a concédé le patron du groupe Bobby Kotick lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

2019, qualifiée d'année de "transition", va "exiger des changements importants" pour permettre à "nos équipes de développement de créer rapidement de meilleurs contenus pour nos plus grosses franchises", a-t-il dit.

Concrètement, les créateurs de jeux à succès ("Call of Duty", "Candy Crush", "Overwatch", "Warcraft", "Hearthstone" ou "Diablo") vont voir leurs effectifs progressivement croître de 20%, a précisé le groupe.

- "Apex Legends", la relève? -

L'entreprise va aussi donner un coup d'accélérateur dans des domaines porteurs, sa plateforme en ligne Battle.net ou les e-sports.

Pour financer cela, le groupe prévoit 8% de réduction d'effectifs, sur un total d'environ 9.000 employés. Des suppressions de postes qui devraient se concentrer sur le marketing ou le commercial. L'éditeur va aussi réduire ou éliminer des investissements dans les jeux n'ayant pas le succès escompté.

La semaine dernière, Electronic Arts (EA) avait également annoncé résultats et prévisions en-deçà des attentes, soulignant la concurrence féroce dans le secteur.

EA, qui produit notamment le jeu de football "FIFA", a reconnu avoir connu un trimestre "difficile" à cause de mauvaises ventes de "Battlefield V", le contraignant à abaisser ses prévisions pour l'année.

"Le secteur du jeu vidéo continue de croître au cours d'une année de concurrence intense et de changements profonds", avait dit le patron du groupe Andrew Wilson.

Outre les ventes décevantes de "Battlefield V", le groupe avait cité la concurrence pendant les fêtes de "Red Dead Redemption 2", "Assassin's Creed Odyssey" ou "Call of Duty: Black Ops 4".

De plus, "Battlefield V" n'est pas principalement un jeu de "battle royale" (où l'on se massacre jusqu'au dernier), genre qui fait pourtant un tabac chez les "gamers" et une des raisons du succès de Fortnite.

Electronic Arts avait évoqué des "ajustements" en cours, comme un "recentrage sur la R&D" (Recherche et Développement).

Consolation néanmoins pour EA: son jeu "Apex Legends", qui se veut un concurrent de Fortnite, compte déjà 25 millions de joueurs, a tweeté le groupe lundi, une semaine après son lancement.

Take-Two Interactive, qui a lancé en octobre "Red Dead Redemption 2" et distribue également le célèbre jeu "Grand Theft Auto", avait quant à lui revu à la hausse sa perspective de chiffre d'affaires annuelle, mais elle était ressortie sous les attentes des analystes.

Le chiffre d'affaires net d'Activision Blizzard au troisième trimestre, en tenant compte des "revenus différés" (enregistrés mais non encore comptabilisés, mesure spécifique aux jeux vidéos), est ressorti à 2,84 milliards de dollars (+7,6%), mais ce chiffre, le plus observé par les marchés, est en-dessous de ce qu'il espérait. Le bénéfice net était de 650 millions de dollars.

Pour l'année entière, le chiffre d'affaires tenant compte des revenus différés est de 7,26 milliards (+1,4%), également sous les attentes.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Nouvelle étape du tour du monde du bateau laboratoire Energy Observer
Première mondiale à l'aéroport de Lyon, qui lance un service de robot voiturier
Le Chili, nouvel Eldorado des énergies vertes
L'euphorie retombe autour des véhicules autonomes
Les limites de CO2 imposent un choc électrique à l'automobile européenne
A 30 ans, le Web est-il devenu un monstre hors de tout contrôle
Première opération chirurgicale via la 5G
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.