ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 26/02/2019 à 17:10


Dans les douves d'Angkor, des indices de sa fin


AFP

Quand tous les écrits ont disparu dans la moiteur tropicale, et que seuls des murs en pierre restent, comment savoir ce qui a conduit à l'abandon d'une des cités les plus puissantes d'Asie du sud-est, l'ancienne capitale khmer Angkor?

Une équipe internationale emmenée par des archéologues australiens et cambodgiens est remontée dans le temps grâce à une carotte de terre de 70 cm, creusée dans une douve de la cité royale d'Angkor Thom, au Cambodge, dont on sait qu'elle a été complètement abandonnée au 15e siècle.

"Le récit historique est vide pour le 15e siècle à Angkor, nous n'avons aucune trace écrite pour nous dire pourquoi, quand et comment ils sont partis", dit à l'AFP l'un d'eux, le géographe Dan Penny, à l'Université de Sydney. L'étude a été publiée lundi dans les Compte-rendus de l'Académie nationale des sciences américaine (PNAS).

La carotte de sédiments sert de "livre d'histoire naturelle ayant enregistré tous les changements dans l'utilisation de la terre, le climat et la végétation, année après année", explique le chercheur.

Quand les humains habitent un endroit, ils brûlent du bois, ils érodent le sol et perturbent la végétation. Quand ils s'en vont, les traces changent.

Or "dans les premières décennies du 14e siècle, le déclin commence", dit Dan Penny.

A la fin du 14e siècle, la douve sud d'Angkor était envahie par la végétation. "Il en découle que la gestion du sol avait cessé", écrivent les chercheurs.

Les historiens débattent depuis longtemps sur l'abandon plus ou moins progressif d'Angkor, certains arguant que la fin avait été brutale, après l’invasion Ayutthaya, en 1431.

La terre dit à l'inverse que la cité avait commencé à décliner un siècle avant, avec le départ progressif des élites royales, religieuses et commerciales.

"Il n'y a pas eu d'effondrement, il s'agissait d'une décision délibérée de se détourner d'Angkor", dit Dan Penny, les élites s'installant à la place plus près des centres d'échange du delta du Mékong. D'autres carottes, à ces destinations, en confirmeront peut-être le rythme.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.039 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.