ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

PLANETE - Publié le 07/03/2019 à 14:54


Le virus de l'herpès responsable de la mort de millions de carpes en Irak


AFP

Une forme du virus de l'herpès, inoffensive pour l'être humain, est responsable de la mort de millions de carpes en Irak l'an dernier, ont indiqué mercredi les Nations unies.

Fin 2018, des pisciculteurs irakiens dans le sud de Bagdad ont retrouvé des multitudes de carpes mortes sur les rives du fleuve Euphrate ou flottant dans leurs bassins, l'oeil vitreux.

Certains ont parlé d'une maladie subie par les poissons, d'autres d'un poison dans l'eau du fleuve, et les autorités irakiennes ont fait de ce sujet une de leurs priorités.

Mercredi, le Programme des Nations unies pour l'environnement (UNEP) a annoncé avoir percé le mystère au terme d'une enquête internationale de plusieurs mois et déclaré coupable le virus de l'herpès de Koï (KHV).

« Le KHV est une maladie très sérieuse et mortelle connue pour causer des taux de mortalité de près de 100 % chez les carpes », explique le docteur Dr Thomas Wahli, responsable du laboratoire suisse responsable des maladies infectieuses, spécialisé dans la médecine des poissons.  

La mort massive de ces poissons dans les élevages de la localité de Saddat al-Hindiya, dans la province de Babylone, avait créé la panique chez les pisciculteurs qui disent avoir perdu des milliers de dollars du jour au lendemain.

Des échantillons d'eau, de sédiment, de nourriture et des prélèvements faits sur des poissons morts ont été envoyés au laboratoire suisse et dans des établissements en Jordanie et en Italie.

Leurs analyses ont confirmé que les carpes avaient été tuées par cette épidémie virale, inoffensive pour l'être humain, a indiqué l'UNEP.

En novembre 2018, les températures ont baissé dans le secteur de Saddat al-Hindiya pour s'établir à 24 degrés, des conditions optimales pour le développement de l'herpès KHV.  

Le stockage excessif de poissons dans les élevages et la piètre qualité de l'eau du fleuve peuvent aussi expliquer la propagation de la maladie, selon l'UNEP.  

« Il s'agit du premier cas d'infection KHV en Irak et d'un cas significatif qui devra être notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale », a déclaré le ministre irakien de l'Environnement, Ala Alwan.

« Nous sommes satisfaits d'avoir réussi à venir à bout de ce cas difficile », a-t-il ajouté.

L'Irak produit environ 29 000 tonnes de poisson chaque année, selon des statistiques de 2016 de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).  

Cuisinée avec des oignons et de la tomate, la carpe grillée est un plat national, appelé « masgouf » en arabe.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les requins, une famille plus menacée que prévu
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.