ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 21 Mai 2019

PLANETE - Publié le 07/03/2019 à 14:54


Le virus de l'herpès responsable de la mort de millions de carpes en Irak


AFP

Une forme du virus de l'herpès, inoffensive pour l'être humain, est responsable de la mort de millions de carpes en Irak l'an dernier, ont indiqué mercredi les Nations unies.

Fin 2018, des pisciculteurs irakiens dans le sud de Bagdad ont retrouvé des multitudes de carpes mortes sur les rives du fleuve Euphrate ou flottant dans leurs bassins, l'oeil vitreux.

Certains ont parlé d'une maladie subie par les poissons, d'autres d'un poison dans l'eau du fleuve, et les autorités irakiennes ont fait de ce sujet une de leurs priorités.

Mercredi, le Programme des Nations unies pour l'environnement (UNEP) a annoncé avoir percé le mystère au terme d'une enquête internationale de plusieurs mois et déclaré coupable le virus de l'herpès de Koï (KHV).

« Le KHV est une maladie très sérieuse et mortelle connue pour causer des taux de mortalité de près de 100 % chez les carpes », explique le docteur Dr Thomas Wahli, responsable du laboratoire suisse responsable des maladies infectieuses, spécialisé dans la médecine des poissons.  

La mort massive de ces poissons dans les élevages de la localité de Saddat al-Hindiya, dans la province de Babylone, avait créé la panique chez les pisciculteurs qui disent avoir perdu des milliers de dollars du jour au lendemain.

Des échantillons d'eau, de sédiment, de nourriture et des prélèvements faits sur des poissons morts ont été envoyés au laboratoire suisse et dans des établissements en Jordanie et en Italie.

Leurs analyses ont confirmé que les carpes avaient été tuées par cette épidémie virale, inoffensive pour l'être humain, a indiqué l'UNEP.

En novembre 2018, les températures ont baissé dans le secteur de Saddat al-Hindiya pour s'établir à 24 degrés, des conditions optimales pour le développement de l'herpès KHV.  

Le stockage excessif de poissons dans les élevages et la piètre qualité de l'eau du fleuve peuvent aussi expliquer la propagation de la maladie, selon l'UNEP.  

« Il s'agit du premier cas d'infection KHV en Irak et d'un cas significatif qui devra être notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale », a déclaré le ministre irakien de l'Environnement, Ala Alwan.

« Nous sommes satisfaits d'avoir réussi à venir à bout de ce cas difficile », a-t-il ajouté.

L'Irak produit environ 29 000 tonnes de poisson chaque année, selon des statistiques de 2016 de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).  

Cuisinée avec des oignons et de la tomate, la carpe grillée est un plat national, appelé « masgouf » en arabe.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
L'agroforesterie étend ses racines en France et dans le monde
Aux Philippines, ces villages qui s'enfoncent inexorablement dans le sol
Mayotte: naissance d'un nouveau volcan sous-marin à l'origine des séismes
La survie miraculeuse du pirarucu, poisson géant d'Amazonie
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Deux tiers des plus longs cours d'eau du monde entravés par des structures humaines
Canada: trois espèces de baleines en péril
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
Au Chelsea Flower Show, des jardins du futur face au changement climatique
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.050 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.