ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

PLANETE - Publié le 19/03/2019 à 15:10


Thaïlande: condamnation d'un homme d'affaires pour chasse à la panthère


AFP

Un important homme d'affaires thaïlandais accusé d'avoir tué une panthère a été condamné à seize mois de prison mardi, mais a été libéré sous caution, au terme d'une affaire devenue emblématique de l'impunité des puissants dans le royaume.

Premchai Karnasuta est le patron d'un des plus grands groupes de BTP de Thaïlande, Italian-Thai. Il avait été brièvement arrêté en février 2018 pour avoir tué des animaux protégés, dont une panthère noire, dans un parc national de l'ouest du pays, dans la région de Kanchanaburi.

Il avait été mis en examen début 2018, mais l'affaire piétinait depuis, suscitant des accusations de protection, dans un pays où les régimes d'exception pour les élites sont monnaie courante.

Il a été condamné pour simple "soutien au braconnage" et "port d'armes", selon la décision du tribunal de Kanchanaburi, qu'a pu consulter l'AFP.

Le fait qu'il ait écopé d'une peine ferme est déjà en soi un symbole fort et "une mise à l'index" public pour l'homme d'affaires, a salué Steve Galster, de l'ONG de défense de l'environnement Freeland Foundation, qui suit l'affaire.

Mais l'homme d'affaires s'est cependant vu accorder une libération sous caution dès mardi et l'affaire pourrait encore traîner des années et tomber dans l'oubli. Steve Galster a confié espérer que la justice "confirme cette condamnation" en appel.

A moins d'un semaine d'élections législatives, les premières depuis le coup d'Etat de 2014, cette affaire suscite un fort intérêt, l'affaire ayant choqué en Thaïlande et ayant été utilisée par les opposants à la junte pour critiquer le climat d'impunité des puissants.

Le ranger du parc national ayant arrêté l'homme d'affaires, Vichaen Chinnawing, érigé en héros national, avait fait le déplacement au tribunal. "J'ai fait de mon mieux dans cette affaire", a-t-il expliqué devant la presse venue en nombre, assurant que "l'âme de la panthère devrait être satisfaite" de la décision de justice.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.