ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

SEXO - Publié le 19/03/2019 à 16:55


Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?


AFP

Comment expliquer les comportements sexuels à risque chez les jeunes adultes ? Une nouvelle étude canadienne publiée dans Journal of Sex Research tente de répondre à cette question. 

Selon cette nouvelle étude, le sexe, l'orientation sexuelle et le désir de nouer des relations amoureuses durables semblent influencer la prise de risques sexuels chez les jeunes adultes. Les réponses obtenues grâce à ces recherches peuvent aider à expliquer pourquoi certains jeunes ont des rapports sexuels non protégés, bien qu'ils soient conscients des risques d'infections sexuellement transmissibles (IST), du VIH, du cancer du col de l'utérus et de grossesses non désirées.

Les chercheurs et chercheuses ont sondé 157 hommes hétérosexuels, 177 femmes hétérosexuelles et 106 hommes homosexuels, tous âgés de 18 à 25 ans. Les participants ont dû lire un scénario décrivant une rencontre hypothétique avec un nouveau partenaire sexuel et/ou romantique. On leur a ensuite demandé d'évaluer la probabilité qu'ils optent pour le port du préservatif lors d'un éventuel rapport sexuel.

Les résultats ont montré que les trois groupes adoptaient une attitude différente face au choix de se protéger. Les hommes hétérosexuels étaient plus susceptibles d'accepter des rapports sexuels sans préservatif, à l'inverse des femmes, plus enclines à refuser une relation sexuelle non protégée. Les hommes homosexuels se sont montrés plus ouverts à la discussion, avec une attitude moins conflictuelle que les hommes hétérosexuels.

Des pistes pour mieux cibler les campagnes de prévention

L'étude suggère également que les femmes hétérosexuelles peuvent se montrer plus disposées à prendre des risques lorsqu'elles ont de forts sentiments pour leur partenaire.


"Comprendre les facteurs qui font qu'il est plus difficile de reconnaître le risque pendant une relation sexuelle, comme le désir d'une relation amoureuse à long terme et la familiarité du partenaire, peut aider mener à une meilleure politique de prévention", estime la Dre Shayna Skakoon-Sparling, professeure à l'Université de Guelph (Canada) et auteure principale de l'étude.

ll est cependant important de préciser que cette enquête ne reste qu'une étude d'observation : aucune conclusion définitive ne peut être avancée. L'enquête présente de surcroît plusieurs limites, compte tenu du fait qu'elle n'inclut pas les femmes homosexuelles ni aucun autre groupe d'orientation sexuelle. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Brunei instaure la lapidation pour punir les relations homosexuelles
Les jeunes Américains en mal de sexe
Et si on remplaçait le Viagra par un gel à base de venin d’araignée ?
La Zambie interdit une boisson énergétique provoquant des érections
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.