ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SCIENCE - Publié le 24/03/2019 à 14:03


Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde


AFP

Un tyrannosaure découvert en 1991 dans l'Ouest canadien est le plus grand spécimen mis au jour dans le monde, a conclu vendredi une équipe de paléontologues canadiens au terme d'une très longue reconstitution de son squelette.

"C'est le roi des Rex", a assuré Scott Pearsons, chef de l'équipe de paléontologues de l'université de l'Alberta qui vient de terminer la reconstitution complète du squelette.

Surnommé Scotty, du nom d'une bouteille de scotch que les paléontologues avaient bue pour célébrer sa découverte, le tyrannosaure mesure treize mètres de long et a vécu il y a 66 millions d'années dans ce qui est aujourd'hui la province de la Saskatchewan, a précisé l'université de l'Alberta dans un communiqué.

"Il y a une grande variabilité dans la taille des tyrannosaures. Certains étaient plus maigres et d'autres plus robustes. Scotty incarne le robuste. Prenez des mesures soigneuses de ses jambes, de ses hanches et même de ses épaules, et Scotty en ressort un peu plus costaud que les autres spécimens de T. Rex", a déclaré M. Pearsons.

La taille des os de ses pattes suggère qu'il pesait 8,8 tonnes, un mastodonte même parmi tous les autres dinosaures carnivores, a-t-il précisé.

Le squelette avait été découvert en 1991 mais sa reconstitution a nécessité un travail de moines. Les paléontologues ont passé plus d'une décennie simplement pour enlever le grès dur qui recouvrait ses os. Et c'est seulement maintenant qu'ils ont pu l'étudier et se rendre compte de son caractère unique.

Le méga-Rex canadien "est aussi le T.Rex le plus âgé" jamais découvert dans le monde, selon M. Pearsons. A partir de l'étude de ses os, il estime que Scotty a vécu une trentaine d'années.

"Selon les normes des tyrannosaures, sa vie a été anormalement longue. Et elle fut violente", a dit l'expert, en énumérant ses innombrables blessures: côtes cassées, mâchoire infectée et ce qui pourrait être une morsure d'un autre T-Rex sur sa queue.

"Je pense qu'il y aura toujours de plus grandes découvertes. Mais pour l'instant, ce tyrannosaure est le plus grand prédateur terrestre connu de la science".

Une exposition mettant en vedette le squelette de Scotty doit ouvrir en mai au Musée royal de la Saskatchewan à Eastend.

La majorité des spécimens de tyrannosaure découverts dans le monde l'ont été dans l'Ouest de l'Amérique du Nord.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Égypte: ouverture au public de deux nouvelles pyramides
Le plus vieil Homo sapiens non africain a été retrouvé
Envie de musarder utile cet été ? Faites des sciences participatives
Une tête de Toutankhamon vendue à Londres malgré la colère de l'Égypte
2014, année charnière en Antarctique... mais on ignore pourquoi
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.057 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.