ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 14 Décembre 2019

RECHERCHE - Publié le 26/03/2019 à 17:53


Une nouvelle pilule contraceptive masculine testée avec succès à petite échelle


AFP

Des chercheurs américains qui ont mené des tests sur une pilule contraceptive masculine ont annoncé qu'elle avait était efficace et qu'elle avait été bien tolérée par un petit groupe d'hommes.

Cette nouvelle pilule est en cours de test par une équipe de chercheurs de l'University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute (LA BioMed), qui ont recruté 40 jeunes hommes en bonne santé pour la première phase d'essais cliniques.

Dix participants ont reçu une pilule placebo de manière aléatoire, alors que les autres hommes testaient la nouveau traitement, appelé 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-beta-MNTDC.

Deux dosages de pilules ont été testés, 14 hommes ont reçu des doses de 200 mg, et 16 des doses de 400 mg. 

Tous les participants à l'essai devaient prendre leur comprimé (la pilule ou le placebo) une fois quotidiennement pendant 28 jours. 

Leurs conclusions, qui ont été présentées dimanche 24 mars lors du congrès annuel de l'"Endocrine Society" américaine de La Nouvelle-Orléans, ont montré qu'une prise quotidienne pendant un mois permettait de considérablement abaisser le niveau de deux hormones nécessaires à la production de spermatozoïdes, en comparaison avec le placebo.

Les effets du médicament étaient par ailleurs réversibles à l'arrêt du traitement, et les participants n'ont pas rapporté d'effets secondaires graves.

Parmi les effets secondaires légers, on note la fatigue, l'acné, les maux de tête, une libido un peu abaissée et de légers troubles de l'érection, mais l'activité sexuelle ne baissait pas.

De plus, aucun participant n'a arrêté son traitement à cause des effets indésirables, et ils ont tous été diagnostiqués en bonne santé à l'issue du test.

"Nos résultats montrent que cette pilule, qui combine deux activités hormonales en une, va abaisser la production de sperme tout en préservant la libido", a noté la chercheuse Christina Wang.

En revanche, comme le médicament aurait besoin de plus de 28 jours pour produire des effets sur la production de spermatozoïdes, l'équipe de chercheurs note que cet essai était trop court pour observer une suppression optimale des spermatozoïdes. La prochaine étape sera de mener des études plus longues, et, si cette pilule s'avère efficace, des études plus vastes devront être menées avant de la tester sur des couples sexuellement actifs."Un contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans environ 10 ans", a prédit le docteur Wang, ajoutant qu'un sondage précédemment mené avait montré que de nombreux hommes étaient ouverts à l'idée d'une pilule contraceptive masculine, tant que ses effets étaient réversibles.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Comment la recherche nobélisée prolonge la vie de malades du cancer
Le recours au cannabis serait peu efficace pour réduire la consommation d'opioïdes chez les patients dépendants
Des chercheurs ont appris à des rats à conduire des mini-voitures
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'infertilité masculine et le cancer de la prostate pourraient avoir des causes communes selon une étude
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Des chercheurs présentent une méthode pour détecter "plus efficacement" la maladie d'Alzheimer
Dormir trop ou trop peu nuirait à la santé cardiaque
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.079 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.