ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 9 Décembre 2019

SANTE - Publié le 26/03/2019 à 17:57


Tennis elbow : des médecins japonais suggèrent une nouvelle piste de traitement


AFP

Une étude japonaise suggère une nouvelle piste de traitement non-invasif pour les patients qui souffrent d'épicondylite latérale, inflammation douloureuse des tendons du coude plus connue sous le nom de "tennis elbow". 

Cette blessure intervient souvent lorsqu'une rotation du poignet est effectuée à répétition, en manipulant une raquette en jouant au tennis, par exemple. On peut aussi se blesser en transportant des charges lourdes, en jouant du piano, mais aussi en effectuant des tâches de la vie quotidienne comme manipuler une souris d'ordinateur. 

Handicapant et douloureux, le tennis elbow peut se traiter de différentes manières : port d'une attelle, médicaments anti-inflammatoires, séances de kinésithérapie, auto-rééducation.... Mais pour certains patients, ces traitements s'avèrent inefficaces, les incitant parfois à se tourner vers la chirurgie, souvent prescrite en dernier recours.

Cette nouvelle étude présentée dimanche 24 mars lors du congrès annuel Society of Interventional Radiology (Austin, Texas) met en lumière une piste encourageante de traitement non-invasif.

Aucun effet indésirable

Les scientifiques à l'origine des travaux ont réalisé une étude auprès de 52 patients atteints de tennis elbow et pour qui aucun traitement n'est parvenu à soulager la douleur. Les patients ont reçu un traitement par embolisation artérielle transcathéter, méthode fiable et reconnue pour traiter des lésions en réduisant le flux sanguin anormal localisé dans la zone de l'inflammation. 

"Nous voulions voir si cette technique, déjà utilisée dans d'autres parties du corps, serait efficace pour traiter cette maladie courante et débilitante afin d'aider les gens à retrouver immédiatement une amplitude de mouvement que beaucoup d'entre nous tiennent pour acquise dans nos tâches quotidiennes", a expliqué Yuji Okuno, médecin et fondateur de la clinique Okuno (Japon) et auteur principal de l'étude.

Effectué sous anesthésie locale, l'examen ne dure qu'une heure environ. Un cathéter est déplacé sous la peau à travers le poignet jusqu'au coude, où les vaisseaux sanguins enflammés sont bloqués afin de stopper un débit sanguin excessif vers la partie affectée du coude.

Les patients qui ont bénéficié de ce traitement ont été suivis pendant plus de quatre ans, de mars 2013 à octobre 2017. Les médecins ont noté une réduction statistiquement significative de la douleur. Aucun effet indésirable n'a été observé et aucun patient n'a présenté d'effets négatifs sur les os, le cartilage ou les muscles environnants, notent les chercheurs. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
Une étude confirme les bienfaits du yoga pour soigner les douleur au dos et les troubles du sommeil
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.064 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.