ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 27/03/2019 à 15:18


Les Etats-Unis veulent améliorer la communication entre les satellites et la Terre


AFP

Le ministère du Commerce a transmis mardi au président Donald Trump une série de recommandations visant à améliorer la compétitivité du secteur spatial américain en s'attaquant au problème de la communication entre les satellites et la Terre.

Treize recommandations ont été formulées dans un rapport exhortant à la révision de la politique en matière d'allocation de spectre radioélectrique face à la perspective de la démultiplication de satellites placés en orbite terrestre.

La société spatiale SpaceX a par exemple été autorisée en novembre 2018 par les autorités fédérales américaines à placer en orbite une constellation de 11.943 satellites destinés à fournir une connexion internet à très haut débit sur Terre dans les années 2020.

"L'administration Trump s'est engagée à améliorer l'activité commerciale spatiale et compte s'assurer que les Etats-Unis demeurent l'étendard du commerce spatial", rappellent les auteurs du rapport dans leur introduction.

Ils soulignent que le ministère du Commerce a été mandaté pour "éliminer les lourdeurs administratives sur l'activité spatiale" et soutenir les entreprises privées du secteur.

"Une industrie satellitaire saine, équipée d'un accès suffisant au spectre de fréquences, est vital pour la compétitivité mondiale (...) des Etats-Unis", commentent-ils, exhortant en outre à protéger les réceptions et les émissions de données d'"interférences dangereuses".

"Les systèmes satellitaires tels que le GPS s'appuient sur la réception de signaux faibles provenant de l'espace. La réception de ces signaux peut être difficile en présence de signaux provenant d'autres services de communication (terrestres ou spatiaux) qui opèrent dans le même spectre ou dans un spectre voisin", expliquent-ils.

C'est d'autant plus fâcheux que le GPS fournit des données de localisation cruciales et ses applications sont des vecteurs d'innovation et de croissance dans une myriade de secteurs: du domaine agricole à l'aviation en passant par la construction, le secteur bancaire et la météorologie.

Face à la demande toujours plus forte de services satellitaires et spatiaux, "nous devons allouer les fréquences radio de telle sorte que les opérations terrestres et satellitaires soient reconnues comme essentielles pour l'innovation, la compétitivité et la croissance économique", a commenté le ministre du Commerce Wilbur Ross, cité dans le communiqué.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une sonde indienne en route vers la Lune
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
Pour retourner sur la Lune, l'urgence de nouvelles combinaisons spatiales
Un composé présent dans le raisin pourrait renforcer les muscles des astronautes qui iront sur Mars
À 82 ans, Sue Finley, codeuse à la NASA, vise toujours les étoiles
Objectif Lune pour une sonde indienne
La machine qui a aidé les hommes à arriver sur la Lune
Des centaines d'objets archéologiques sur la Lune: faut-il les protéger?
Un drone sur Titan en 2034, la mission d'une vie
Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.