ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 28/03/2019 à 15:21


Quand la NASA et l'ESA payent des volontaires pour rester au lit...


La Rédaction

Que diriez-vous d'être payé pour passer vos journées à lire des livres et à regarder des films? Les scientifiques de la NASA ont offert à 24 volontaires de l’argent pour le faire pendant 60 jours consécutifs dans une installation située à Cologne, en Allemagne.

Les participants (12 hommes et 12 femmes) sont tenus d’exécuter toute une liste de tâches en restant allongés dans un lit spécialement conçu à cet effet.

L'objectif de cette expérience - la première du genre à être entreprise en partenariat entre la NASA et l'Agence spatiale européenne (ESA) - est de déterminer comment les astronautes peuvent être affectés par les conditions de gravité des voyages dans l'espace lors de missions orbitales à long terme.

L'enquête de 60 jours a débuté le lundi 25 mars, ce qui signifie que les volontaires resteront au lit ont encore 57 jours (à l'exclusion du temps de réadaptation).

Au cours de l'expérience, les participants doivent s'allonger dans un lit sur une pente douce, conçue pour empêcher le sang de s'accumuler dans les extrémités. Pendant ce temps, les chercheurs surveilleront les changements éventuels. Dans le même temps, ils évalueront en quoi le régime alimentaire et l'exercice peuvent influer sur leur détérioration physique.

L’équipe responsable de l’étude a prévu divers tests pour examiner la fonction cardiovasculaire, l’équilibre et la force musculaire, le métabolisme, les performances cognitives, etc.

Une fois par jour, certains volontaires devront également passer du temps dans la centrifugeuse à bras court du Centre aérospatial allemand (DLR) pour tester l’effet de la gravité artificielle (ou rotationnelle).

Les chercheurs espèrent que cette expérience leur permettra de comprendre exactement comment cette rotation affecte la détérioration physique des volontaires.

Les astronautes à bord de la Station spatiale internationale (ISS) maintiennent un régime équilibré et passent 2,5 heures par jour à faire de l'exercice afin d'atténuer autant que possible les effets de la microgravité. Mais on pense qu’inclure une séance de gravité artificielle pourrait être utile pour les missions spatiales à plus long terme.

Comme l'explique Jennifer Ngo-Anh, responsable de la recherche à l'ESA, dans un communiqué: "Pour que ces missions soient possibles, il faut réduire au minimum les risques pour la santé des astronautes. Cette étude nous permet d'aborder le problème de l'atrophie musculaire provoquée par l'apesanteur, mais également d'autres facteurs de stress tels que le rayonnement cosmique, l'isolement et les restrictions spatiales ".

Ce n'est pas la première fois que des scientifiques paient de grosses sommes d'argent pour permettre aux gens de rester au lit. En 2017, l'Institut de médecine spatiale et de physiologie (Medes) de Toulouse, en France, a offert 16 000 € (17 066 USD) à des volontaires prêts à s'engager dans une période de repos au lit de deux mois pour une expérience similaire.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.