ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

SANTE - Publié le 29/03/2019 à 22:16


Arthrose: des compléments alimentaires à éviter en cas de diabète, d'asthme, de grossesse


AFP

Les diabétiques, les asthmatiques, les femmes enceintes et certains cardiaques doivent éviter de prendre des compléments alimentaires à base de glucosamine ou de chondroïtine sulfate, recommande l'agence de sécurité sanitaire (Anses) qui évoque "un risque" pour leur santé.

En France, ces compléments alimentaires, présentés comme pouvant soulager les douleurs articulaires (arthrose, rhumatisme...) "connaissent un essor important", relève vendredi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation.

Ces allégations, tout comme celles prétendant le maintien d'une articulation normale ou de sa souplesse, ne sont pas étayées et ne peuvent pas figurer sur les emballages de ces produits, souligne Aymeric Dopter, de l'Anses.

Des effets indésirables - atteintes hépatiques, troubles digestifs et cutanés tels que des éruptions, des démangeaisons, des purpuras (lésions hémorragiques de la peau) - susceptibles d'être liés à la consommation de ces produits ont été recensés par le dispositif de surveillance de "nutrivigilance" de l'Anses qui s'est penchée sur le sujet.

L'agence sanitaire déconseille à certaines catégories de la population de consommer ces produits dans lesquels les deux substances en question sont souvent associées.

Il s'agit des diabétiques ou pré-diabétiques, des personnes traitées par des anticoagulants de type anti-vitamine K (dans le deux cas à cause de la glocusamine), des asthmatiques ainsi que des allergiques aux crustacés ou aux insectes (glucosamine extraite de carapace de crustacés).

Ces compléments sont également déconseillés aux personnes qui doivent surveiller la teneur en sodium de leur alimentation comme les insuffisants cardiaques, ou le potassium ou le calcium, car ces compléments peuvent en être une source importante.

Les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants ne doivent également pas en prendre, en raison de l'insuffisance des données sur la sécurité de ces produits.

Cette recommandation d'éviter ces compléments alimentaires à base de glucosamine et/ou de chondroïtine sulfate concerne au total plusieurs millions de gens.

De façon générale, l'agence recommande de discuter avec son médecin de l'intérêt de prendre des compléments alimentaires et, en tout cas, de le prévenir si on en prend.

L'Anses recommande "que des mesures soient prises par les fabricants afin de mieux informer le consommateur sur les risques liés à la consommation de ces compléments alimentaires par ces populations spécifiques".

Enfin, elle estime nécessaire que les doses maximales journalières autorisées de glucosamine et de chondroïtine sulfate dans les compléments alimentaires soient harmonisées au niveau européen sur la base de données de sécurité issues d'études d'innocuité robustes - aujourd'hui manquantes - pour ces deux composés.

Les effets indésirables recensés sont rares et "modérés", a plaidé dans un communiqué le Synadiet, le syndicat professionnel regroupant la majorité des fabricants de compléments alimentaires en France, désirant "rassurer le grand public sur la sécurité" de ces produits.

"Dans son avis, l'Anses mentionne 74 déclarations d'effets indésirables en 9 ans (de 2009 à 2018)" dont "seuls 9 sont vraisemblablement et 2 sont très vraisemblablement imputables à la prise de compléments alimentaires contenant de la glucosamine et/ou de la chondroïtine", sur un marché "d'environ de 2,2 millions de boîtes par an", souligne l'organisme.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.