ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 29/03/2019 à 22:31


La Russie développe une machine à laver pour l'espace


AFP

Finis les sacs de linge sale gardés indéfiniment : la société russe RKK Energia, qui conçoit et construit les vaisseaux spatiaux Soyouz envoyés vers l'ISS, a annoncé vendredi qu'elle élaborait une machine à laver pour les astronautes en orbite.

«Pour de futures expéditions lunaires et d'autres engins interplanétaires, RKK Energia a lancé le développement d'une machine à laver spatiale», affirme l'entreprise dans une vidéo publiée sur YouTube, sans donner plus de détails.

Limités en eau, les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) ne peuvent pas laver leurs vêtements et sont obligés d'en mettre de nouveaux tout au long de leurs missions, qui durent souvent six mois.

En général, ils les gardent trois à quatre jours avant de les jeter avec les autres déchets : ceux-ci ne sont pas lâchés dans l'espace, mais évacués de l'ISS vers la Terre à l'arrivée de nouveaux astronautes. Ils se désintègrent ensuite en entrant dans l'atmosphère, selon la NASA.

En 2017, des chercheurs de RKK Energia avaient publié un article avec une description et des schémas d'une machine à laver pouvant fonctionner à bord de l'ISS. Ce texte, publié dans une revue russe spécialisée, affirme que jusqu'à 660 kilos de vêtements sont convoyés chaque année vers la station orbitale.

La présence «d'équipement pour le traitement hygiénique pourrait réduire considérablement les stocks de produits d'hygiène personnelle et de vêtements», ajoute l'article.

Ses auteurs recommandaient d'utiliser pour le lavage du dioxyde de carbone, produit par la respiration humaine et qu'il est possible de transformer en liquide sous pression.

L'année dernière, un institut de recherche moscovite avait annoncé mettre au point une douche et un sauna pour les astronautes, ainsi que des équipements pour qu'ils lavent leurs mains et leurs vêtements.

La NASA a aussi planché sur le problème et financé des recherches sur des méthodes permettant de nettoyer les vêtements sans eau ou des vêtements anti-microbes pouvant être portés plus longtemps.

La NASA a annulé cette semaine la première sortie spatiale uniquement féminine, qui était prévue vendredi, en raison d'un nombre insuffisant de combinaisons de petite taille sur la station. Christina Koch et Anne McClain, toutes les deux actuellement sur l'ISS, auraient dû effectuer cette première.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.