ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Avril 2020

PLANETE - Publié le 30/03/2019 à 13:41


Earth Hour: extinction générale des lumières pour la planète


AFP

De Sydney à Dubai avant Rio ou Mexico, Earth Hour, opération désormais rituelle d'extinction des lumières, viendra rappeler samedi l'impact de nos dépenses énergétiques sur le climat et le rôle de la nature dans notre survie, souligne le WWF.

Shanghai Tower, Victoria Harbour à Hong Kong, tour Burj Khalifa de Dubai, place Rouge, Acropole, tour Eiffel, pyramides égyptiennes, basilique Saint-Pierre, Big Ben, Christ de Rio, siège de l'ONU à New York... d'innombrables sites, monuments et bâtiments vont les uns après les autres éteindre leurs feux entre 20h30 et 21h30 locales, au fil des fuseaux horaires.

Organisée par le WWF, cette mobilisation citoyenne, qui propose aussi à tout un chacun de faire la même chose, célèbre sa 13e édition.

En 2007, Sydney lançait cette opération inédite, pendant toute une heure, destinée à interpeller les pouvoirs publics. Depuis le mouvement a pris dans le monde entier, tandis que le réchauffement climatique s'accentue sous l'effet de gaz à effet de serre à des niveaux d'émissions et de concentration record.

L'an dernier, près de 7.000 villes de 187 pays ont éteint leurs édifices emblématiques, de Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Moscou, ou Washington, indique le WWF.

"Cette année, des millions de gens dans le monde s'uniront à nouveau pour dire leur souhait d'un avenir sain et soutenable", dit le WWF. Alors que la nature est menacée "à un rythme inédit", et fait face "au défi constant du changement climatique", Earth Hour 2019 veut rappeler son importance et les services qu'elle rend à l'homme (eau, alimentation, pharmacopée, etc).

Plusieurs grands rendez-vous s'annoncent en 2020, dont la conférence de l'ONU sur la biodiversité en Chine et le Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en France.

"Nous devons saisir ces occasions pour obtenir un engagement international visant à stopper puis inverser cette perte de nature: il nous faut un nouvel accord pour la nature et l'homme, aussi global et ambitieux que l'accord contre le réchauffement" adopté fin 2015 à Paris, appelle le WWF.

Selon le dernier rapport "Planète vivante", publié par l'ONG en 2018, de 1970 à 2014, les populations de vertébrés -- poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles -- ont chuté de 60% au niveau mondial. Un déclin de 89% dans les tropiques, en Amérique du Sud et centrale.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La France veut interdire le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021
Inde : la Cour suprême approuve la réintroduction de guépards
Premier loup de l'année abattu en France, dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le groupe Total assigné en justice pour inaction climatique
Un fort séisme fait trembler Cuba et la Jamaïque, pas de dégâts rapportés
Allô, c'est pour coâââ ? Quand les chercheurs téléphonent aux grenouilles
En finir avec l'emballage plastique à usage unique ? L'Assemblée fixe un objectif en 2040
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.