ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 18 Fevrier 2020

PLANETE - Publié le 30/03/2019 à 13:42


Une brigade de 500 moutons veille sur le plus grand parc de Madrid


AFP

C'est une scène champêtre classique: placides, des moutons broutent sous l'oeil d'un berger taciturne. A la différence près que cette scène se passe dans le plus grand parc de la capitale espagnole, avec vue sur le Palais Royal.

Depuis fin février, la ville de Madrid a de nouveaux employés: 500 moutons occupés à dévorer l'herbe et les broussailles de la Casa de Campo, ancien domaine de chasse royal qui s'étend sur 1.722 hectares, soit environ deux fois la superficie du Bois de Boulogne.

L'objectif est double: réduire les risques de feux de forêt tout en éduquant 3,2 millions de citadins inaccoutumés à la vie rurale.

"C'est une méthode très efficace pour prévenir les incendies d'une manière très naturelle", explique Beatriz Garcia San Gabino, en charge de la gestion des espaces verts de Madrid.

"Au lieu d'utiliser des machines, on utilise des moutons, qui ne consomment pas de carburant, n'érodent pas le sol et ne le polluent pas", se réjouit-elle, ajoutant que le fumier des bêtes aide à fertiliser le sol et à répandre des graines dans le parc.

La plupart des herbivores appartiennent à une race autochtone en danger d'extinction, la Rubia del Molar.

"Les gens sont ravis", raconte le berger, Alvaro Martin, 45 ans, vêtu d'une chemise de bucheron et cigarette roulée à la bouche. "Tout le monde s'approche, beaucoup de personnes comprennent le rôle des moutons dans le parc".

"Les enfants se pressent, demande s'ils peuvent les toucher", ajoute le berger, aidé dans sa tâche par son chien français, qui ne répond aux ordres que s'ils sont donnés dans la langue de Molière.

Dans le parc, qui s'étire à l'ouest du centre-ville, les moutons côtoient un lac artificiel, un zoo, un parc d'attractions, un téléphérique et une piscine extérieure, très appréciée de la communauté gay de Madrid.

Une fois le soleil couché, les bêtes dorment dans une grande tente dressée au sommet d'une colline à la vue imprenable sur le Palais royal.

Courant juin, pour fuir les températures élevées, elles retrouveront jusqu'au mois d'octobre le climat plus accueillant de leur village de montagne.

Pour soutenir le projet, les moutons peuvent être parrainés pour 30 à 90 euros par an, comme l'a déjà fait la maire de gauche de Madrid Manuela Carmena, en campagne pour sa réélection en mai prochain.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La France veut interdire le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021
Inde : la Cour suprême approuve la réintroduction de guépards
Premier loup de l'année abattu en France, dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le groupe Total assigné en justice pour inaction climatique
Un fort séisme fait trembler Cuba et la Jamaïque, pas de dégâts rapportés
Allô, c'est pour coâââ ? Quand les chercheurs téléphonent aux grenouilles
En finir avec l'emballage plastique à usage unique ? L'Assemblée fixe un objectif en 2040
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.076 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.