ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 12 Novembre 2019

SCIENCE - Publié le 01/04/2019 à 11:48


Extinction des dinosaures: découverte de fossiles du jour où l'astéroïde à frappé la Terre


AFP

Une équipe de chercheurs a découvert aux Etats-Unis des fossiles extrêmement bien conservés de poissons tués il y a 66 millions d'années, au moment de l'impact d'un astéroïde responsable de l'extinction de 75% de la vie sur Terre et peut-être de celle des dinosaures.

Ces fossiles de poissons et autres animaux ancestraux ont été découverts sur un site du Dakota du Nord, à 3.000 kilomètres du cratère de Chicxulub, où l'impact avec l'astéroïde s'est produit, dans la mer des Caraïbes.

Cette étude, à paraître lundi dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, montre à quel point cet événement a eu un impact dévastateur très rapide sur des zones étendues, souligne son auteur principal, Robert dePalma, cité par le site spécialisé Eurekalert.

"C'est comme un musée de la fin de la période du Crétacé sur une couche d'un mètre et demi d'épaisseur", décrit Mark Richards, l'un des auteurs et professeur émérite de l'université californienne de Berkley, dans un communiqué de l'institution.

Les secousses provoquées par l'impact de l'astéroïde ont engendré des vagues géantes dans une mer intérieure de ce qui est maintenant le Dakota du Nord, qui, en atteignant une rivière proche abritant des poissons, en a inversé le courant, selon ce communiqué.

Des torrents de pierres et de débris se sont abattus sur eux, avant qu'une deuxième vague ne vienne les enterrer. Ils se sont ensuite fossilisés avec le temps.

"Un enchevêtrement de poissons d'eau douce, de vertébrés terrestres, d'arbres (...) et d'autres créatures marines ont été compactés dans cette couche", explique Robert dePalma.

Avant même d'être tués, les poissons avaient inhalé des ejecta --des fragments propulsés par l'impact de l'astéroïde, pointent les chercheurs, qui en ont retrouvé des morceaux dans leurs branchies. Certains poissons sont peut-être morts du simple fait d'en avoir ingéré, estiment-ils.

La biodiversité découverte sur le site est remarquable. "Au moins plusieurs specimen se révèlent être de nouvelles espèces, et d'autres sont les meilleurs exemplaires de leur genre", s'est réjoui M. DePalma.

"Nous regardons un enregistrement instant par instant de l'un des événements les plus importants de l'histoire de la Terre. Aucun autre site n'en porte la trace comme celui-là."

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d'histoire naturelle
A Herculanum, des techniques de pointe révèlent la splendeur de maisons antiques
Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine
Aller sur la tombe de son maître ou garder son bébé mort... Quand les animaux font leur deuil
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Veaux, vaches, cochons aux gènes édités? Entre grandes promesses et sérieux écueils
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Du Big Bang aux exoplanètes: le Nobel de physique à deux Suisses et un Canado-Américain
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Les bébés préhistoriques buvaient du lait animal dans des biberons en céramique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d'histoire naturelle
A Herculanum, des techniques de pointe révèlent la splendeur de maisons antiques
Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine
Le pirarucu, poisson géant d'Amazonie prisé par les gastronomes
L'oiseau le plus bruyant du monde crie pour trouver l'amour
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Polluants détectés chez les Français : quelles sources et quels dangers?
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.072 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.