ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 12 Novembre 2019

SANTE - Publié le 02/04/2019 à 20:47


Manger vegan peut aider à prévenir certaines maladies


AFP

Selon une nouvelle étude, un régime entièrement végétalien contribue à élever les niveaux sains des biomarqueurs permettant de prévenir les maladies comme le cancer ou le diabète. L'étude a récemment été publiée dans le Journal of Nutrition.

Présents dans le sang, l'urine ou encore les cellules graisseuses, les marqueurs biologiques peuvent servir d'indicateurs précis d'une fonction du corps ou de prédicteurs de maladies. Ils peuvent par exemple prévenir l'apparition d'un cancer ou de maladies cardiovasculaires.

Des études antérieures menées à l'Université Loma Linda ont par ailleurs montré que les végétariens vivent plus longtemps et sont moins exposés au cancer, au diabète et aux troubles cardiométaboliques que les mangeurs de viande. 

Fayth Miles, professeure adjointe à l'école publique de santé de l'université Loma Linda (Californie, Etats-Unis) et auteure principale de cette nouvelle étude, explique que les biomarqueurs examinés décrits dans ces recherches pourraient démontrer l'impact positif sur la santé d'un régime végétalien. 

"Une prise de conscience du fait qu'une alimentation végétale permet d'obtenir un profil de biomarqueurs plus sain devrait motiver les gens à adopter des habitudes alimentaires qui favorisent la santé et préviennent les maladies", estime-t-elle.

Peu de différences entre les semi-végétariens et les non-végétariens

Pour s'assurer des effets positifs sur la santé caractérisés par des niveaux différents de consommation d'aliments d'origine animale, l'équipe du Pre Miles a analysé cinq modes d'alimentation différents.

Plus de 800 personnes ont participé à l'étude. Certaines étaient végétaliennes, les autres suivaient un régime végétarien lacto-ovo (œufs et produits laitiers plus d'une fois par mois), pesco-végétarien (du poisson au moins une fois par mois), semi-végétarien (viande ou poisson au moins une fois par mois) ou non végétarien.

Les végétaliens ont obtenu les meilleurs résultats en termes de marqueurs bioactifs qui permettent de détecter en amont, et donc d'éviter, l'apparition de maladies. Les composés présents dans les plantes, comme les caroténoïdes, les isoflavones et l'entérolactone, étaient tous plus élevés chez les végétariens, et plus encore chez les vegans. Le régime végétalien a également été associé aux apports les plus élevés en oméga-3 et aux niveaux d'acides gras saturés les plus bas.

Les végétariens lacto-ovo arrivent en deuxième place des régimes les plus sains, presque à égalité avec les pesco-végétariens. Les semi-végétariens ne s'en tirent que légèrement mieux que les non-végétariens, qui occupent la dernière place.

"Dans l'ensemble, les résultats pour les semi-végétariens ressemblent beaucoup à ceux des non-végétariens", constate la Pre Miles. Avant de conclure : "Cette recherche ouvre la voie à des études futures sur les mécanismes qui établissent un lien entre les habitudes alimentaires et la maladie".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
Les foetus seraient plus attirés par la musique classique que par le rock
La congélation embryonnaire serait associée à un poids plus élevé à la naissance
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Beauté des ongles, mais risques pour la santé
Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, mais pas forcément en bonne santé
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d'histoire naturelle
A Herculanum, des techniques de pointe révèlent la splendeur de maisons antiques
Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine
Le pirarucu, poisson géant d'Amazonie prisé par les gastronomes
L'oiseau le plus bruyant du monde crie pour trouver l'amour
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Polluants détectés chez les Français : quelles sources et quels dangers?
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.