ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SANTE - Publié le 02/04/2019 à 20:48


Cancer : des scientifiques ont peut-être trouvé une alternative à la biopsie


AFP

Des médecins et des ingénieurs de l'université du Michigan aux Etats-Unis ont mis au point un dispositif portable permettant de détecter le cancer en capturant et en analysant les cellules présentes dans le sang.

A ce jour, la biopsie reste la méthode la plus précise pour diagnostiquer un cancer. Mais comme le souligne le Dr Daniel Hayes, auteur principal de cette nouvelle étude parue dans la revue Nature Communications, "personne n'a envie de faire une biopsie". 

La biopsie consiste à prélever un échantillon de tissu pour un examen au microscope. Le plus souvent, ces examens sont réalisés à partir d'une aiguille, par endoscopie ou par chirurgie (incisions). Des procédés parfois lourds et souvent inconfortables pour les patients.

Dans ces nouvelles recherches, le Dr Hayes et son équipe ont exploré une méthode moins invasive en étudiant les cellules de la circulation sanguine. Les tumeurs cancéreuses libèrent des cellules dans le sang -plus de 1.000 en seulement une minute- ce qui signifie qu'il est possible de détecter la présence d'un cancer en prélevant un échantillon de sang et en l'analysant. Cette technique s'avère toutefois insuffisante, puisque certaines prises de sang ne présentent pas de cellules cancéreuses, y compris chez les patients qui se situent à un stade avancé de la maladie. 

Mieux comprendre le cancer

Les scientifiques ont mis au point un appareil portable capable de "filtrer" le sang afin d'y repérer les cellules cancéreuses. La capture des cellules en continu effectuée directement à partir de la veine du patient permettrait donc de dépister des volumes de cellules cancéreuses beaucoup plus importants. 

"C'est la différence entre avoir une caméra de sécurité qui prend une porte en photo toutes les cinq minutes ou une vidéo. Si un intrus s'infiltre dans le bâtiment entre deux clichés, vous ne le saurez pas", décrit Sunitha Nagrath, professeure agrégée de génie chimique à l'université du Michigan, qui a supervisé le projet. 

Pour l'instant uniquement testé chez le chien de compagnie, le dispositif a réussi à piéger 3,5 fois plus de cellules cancéreuses par millilitre de sang qu'avec un simple prélèvement sanguin. Le Dr Hayes espère pouvoir procéder à des essais cliniques sur l'humain d'ici trois à cinq ans.

En plus de représenter une alternative à la biopsie, le médecin explique que l'utilisation de cet appareil pourrait fournir une information plus précise sur les cellules cancéreuses qui fabriquent les molécules et qui servent de cibles à de nouveaux traitements anticancéreux.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.057 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.