ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

SANTE - Publié le 02/04/2019 à 20:54


Une heure d'exercice physique par semaine préserve la mobilité des seniors


AFP

Selon de nouvelles recherches américaines, pratiquer une activité physique régulière au moins une heure chaque semaine peut aider à conserver l'autonomie motrice chez les personnes souffrant de douleurs articulaires.

Publiée dans le Journal of Preventive Medicine, l'étude a suivi plus de 1.500 patients âgés de 49 à 83 ans pendant 4 ans. Bien que ces personnes présentaient des problèmes aux articulations des membres inférieurs, elles étaient toutes considérées au départ comme "mobiles", c'est-à-dire capables d'effectuer seules des gestes du quotidien comme s'habiller, prendre un bain ou traverser un passage piéton.

Tout au long de l'étude, l'activité physique des patients a été surveillée à l'aide de capteurs servant à mesurer l'accélération des mouvements. "Notre but était d'identifier quel genre d'activité aiderait les gens à rester à l'abri d'un handicap", précise Dorothy Dunlop, professeure en médecine préventive à la Northwestern University (Illinois, Etats-Unis) et auteure principale de l'étude.

Au terme de leurs observations, les chercheuses et les chercheurs ont constaté qu'une heure hebdomadaire d'exercice, même modéré, a permis de réduire de 85% le risque de perte d'autonomie motrice chez les seniors. Parmi les participants qui n'ont pas pratiqué au moins une heure d'activité physique chaque semaine, 24% marchaient trop lentement pour traverser la rue en toute sécurité, tandis que 23% ont déclaré avoir rencontré des difficultés à exercer leur routine matinale. 

Pour rester en forme, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande 2h30 minimum d'activité physique modérée par semaine pour les adultes. Une préconisation qui s'applique également aux seniors, même si une personne de 40 ans aura sans conteste moins de difficultés à "remplir le contrat" qu'un individu de 70 ans.

"Une heure par semaine d'activité est une première étape pour les personnes âgées physiquement inactives. Ce seuil minimal peut les motiver à adopter un mode de vie physiquement actif et à profiter des nombreux bienfaits du sport pour la santé", affirme la Pre Dunlop.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.