ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

SANTE - Publié le 02/04/2019 à 20:54


Une heure d'exercice physique par semaine préserve la mobilité des seniors


AFP

Selon de nouvelles recherches américaines, pratiquer une activité physique régulière au moins une heure chaque semaine peut aider à conserver l'autonomie motrice chez les personnes souffrant de douleurs articulaires.

Publiée dans le Journal of Preventive Medicine, l'étude a suivi plus de 1.500 patients âgés de 49 à 83 ans pendant 4 ans. Bien que ces personnes présentaient des problèmes aux articulations des membres inférieurs, elles étaient toutes considérées au départ comme "mobiles", c'est-à-dire capables d'effectuer seules des gestes du quotidien comme s'habiller, prendre un bain ou traverser un passage piéton.

Tout au long de l'étude, l'activité physique des patients a été surveillée à l'aide de capteurs servant à mesurer l'accélération des mouvements. "Notre but était d'identifier quel genre d'activité aiderait les gens à rester à l'abri d'un handicap", précise Dorothy Dunlop, professeure en médecine préventive à la Northwestern University (Illinois, Etats-Unis) et auteure principale de l'étude.

Au terme de leurs observations, les chercheuses et les chercheurs ont constaté qu'une heure hebdomadaire d'exercice, même modéré, a permis de réduire de 85% le risque de perte d'autonomie motrice chez les seniors. Parmi les participants qui n'ont pas pratiqué au moins une heure d'activité physique chaque semaine, 24% marchaient trop lentement pour traverser la rue en toute sécurité, tandis que 23% ont déclaré avoir rencontré des difficultés à exercer leur routine matinale. 

Pour rester en forme, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande 2h30 minimum d'activité physique modérée par semaine pour les adultes. Une préconisation qui s'applique également aux seniors, même si une personne de 40 ans aura sans conteste moins de difficultés à "remplir le contrat" qu'un individu de 70 ans.

"Une heure par semaine d'activité est une première étape pour les personnes âgées physiquement inactives. Ce seuil minimal peut les motiver à adopter un mode de vie physiquement actif et à profiter des nombreux bienfaits du sport pour la santé", affirme la Pre Dunlop.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des neuroscientifiques expliquent d'où vient le sentiment de solitude
Endométriose : des conséquences importantes sur la vie sociale et professionnelle des patientes
Augmenter sa consommation de vitamine K pour vivre plus longtemps ?
Avoir des personnes à charge aurait un impact sur la santé et la productivité au travail
Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.