ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 03/04/2019 à 00:04


Du méthane sur Mars; une source peut-être localisée


AFP

La présence de méthane dans l'atmosphère martienne a été confirmée par une nouvelle analyse des données de la sonde Mars Express, ont annoncé lundi des chercheurs qui soulignent que ce gaz pourrait être un indicateur d'une vie micro-organique ou bien découler de processus géologiques.

La sonde européenne Mars Express, en orbite autour de la planète depuis fin 2003, avait déjà détecté des traces de méthane dans son atmosphère en 2004 grâce à son spectromètre infrarouge PFS. Mais ces résultats n'avaient pas totalement convaincu pour des raisons techniques.

En juin 2018, la NASA avait à son tour annoncé que son robot mobile Curiosity avait détecté du méthane dans l'atmosphère martienne le 15 juin 2013 près du cratère Gale. Cependant, ces résultats «in situ» avaient suscité des interrogations, certains se demandant si ce méthane ne venait pas du robot mobile lui-même, rappelle Marco Giuranna, de l'Institut italien d'astrophysique à Rome.

Entre-temps, l'équipe internationale menée par ce chercheur italien avait réussi à améliorer la qualité des données recueillies par le spectromètre infrarouge de Mars Express, une mission de l'Agence spatiale européenne (ESA).

«Nous avons développé une nouvelle approche pour sélectionner, traiter et récupérer les données» du spectromètre, explique Marco Giuranna. «Cela réduit en grande partie les incertitudes autour des mesures de PFS», ajoute-t-il.

Peu après l'atterrissage en 2012 de Curiosity dans le cratère d'impact Gale, «j'ai décidé de mener une surveillance à long terme de l'atmosphère martienne» à cet endroit, raconte le chercheur dont l'étude est publiée dans Nature Geoscience.

Le 16 juin 2013, un jour après Curiosity, le spectromètre de Mars Express a ainsi enregistré «un pic d'émission» de méthane au dessus du cratère.  

Ces résultats constituent «une confirmation indépendante des mesures de Curiosity», souligne l'étude.

Trouver du méthane (CH4) sur Mars est très important pour les planétologues car «il pourrait être un indicateur d'une vie microbienne», note le chercheur. Mais la présence de ce gaz peut aussi résulter de réactions géo-chimiques, sans lien avec la vie.

Cerise sur le gâteau, l'équipe de Marco Giuranna pense avoir réussi à localiser la source de cette émission de méthane dans une région de faille située à l'est du cratère Gale.

Les chercheurs ont mené pour cela deux études séparées, l'une à base de modélisation numérique, l'autre fondée sur une analyse géologique des lieux. Les résultats des deux études convergent vers la même zone. «C'est très excitant et très inattendu», s'enthousiasme le chercheur italien.

«Nous avons identifié des failles tectoniques qui pourraient s'étendre sous une région couverte d'une fine couche de glace [...] Il est possible que la glace retienne le méthane de subsurface et le libère de façon épisodique lorsque les failles se cassent», ajoute Giuseppe Etiope, de l'Institut national de Géophysique et de Volcanologie de Rome.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.