ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

INSOLITE - Publié le 03/04/2019 à 00:37


Brésil : deux jumeaux paieront des pensions alimentaires au même enfant


AFP

Deux jumeaux brésiliens habitués à se faire passer l'un pour l'autre se sont retrouvés dos à dos : un juge les a condamnés à payer une pension alimentaire pour le même enfant, qu'aucun des deux ne veut reconnaître.

L'histoire est si cocasse qu'elle pourrait s'apparenter à une blague de 1er avril, mais la sentence émise lundi par le tribunal de Goias (centre-ouest) est bien réelle.

"Le juge Filipe Luiz Peruca a déterminé que les deux (jumeaux) soient inclus dans l'acte de naissance et qu'ils paient chacun une pension alimentaire équivalente à 30% du salaire minimum", peut-on lire dans un communiqué publié sur le site du tribunal.

Le salaire minimum s'élevant à 998 réais (230 euros), chaque jumeau devra s'acquitter d'une pension mensuelle de 299,4 réais (environ 69 euros).

Une maigre compensation pour l'enfant, fruit d'une brève relation de la mère avec un des deux jumeaux. Cette dernière n'a pas pu élucider le mystère de la paternité de sa fille, chacun d'entre eux rejetant sur l'autre la responsabilité.

L'un d'entre eux a passé un test ADN qui s'est avéré concluant, mais n'a pas voulu reconnaître l'enfant, affirmant que son frère était le père. L'ADN de l'autre était également compatible, les jumeaux monozygotes (provenant d'un seul oeuf fécondé) ayant la même identité génétique.

"L'un des deux frères, de mauvaise foi, tente d'occulter sa paternité", a conclu le juge dans sa sentence.

"La justice doit réprimer ces comportements malhonnêtes (...) qui portent préjudice au droit de reconnaissance de la paternité, un droit constitutionnel inaliénable", a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, le tribunal explique que "dès l'adolescence", les jumeaux, âgés aujourd'hui de 31 ans, "faisaient valoir leur apparence identique pour dissimuler leurs infidélités".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le compost humain légalisé dans l'État de Washington
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
Le Népal balaye la découverte d'empreintes de yéti
Quand les fans de Star Wars fabriquent leurs propres sabres laser
Un serpent à trois yeux découvert en Australie
Morts de la peste après avoir mangé de la marmotte crue
A Cocullo, dans les Abruzzes, les serpents sont rois le temps d'une procession
L'armée indienne publie des empreintes du Yéti sur les réseaux sociaux
Inde: un candidat aux élections accusé de cruauté envers un âne
En Chine, le cafard s'introduit dans les assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.