ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 30 Mai 2020

RECHERCHE - Publié le 08/04/2019 à 01:17


Des chercheurs créent des molécules à fort potentiel pour traiter le virus Zika


AFP

Une nouvelle étude publiée dans le Journal of Medicinal Chemistry met en lumière une piste prometteuse pour traiter l'infection au virus Zika.

Transmis par le moustique tigre, le virus Zika est devenu un enjeu mondial de santé publique et s'avère particulièrement dangereux pour le développement cérébral du foetus lorsqu'il est contracté chez la femme enceinte. Actuellement, il n'existe pas de traitements spécialement conçus pour traiter Zika.

Des scientifiques du Advanced Science Research Center (ASRC) de l'Université de New York ont toutefois mis au point des molécules "plus puissantes que presque tout ce qui est actuellement utilisé contre Zika", affirme Adam Braunschweig, professeur de chimie à l'ASRC, qui a dirigé les travaux. 

Tous les virus et les cellules constituées de noyau, y compris les cellules végétales et animales, ont des glucides fixés à leur surface qui agissent comme des étiquettes et aident les cellules à se reconnaître mutuellement. C'est ce même processus qui permet aux virus de pénétrer dans les cellules.

Afin de bloquer cette interaction, les chercheurs ont créé des récepteurs glucidiques synthétiques basés sur l'action des récepteurs naturels et ont testé leur activité anti-Zika dans deux types de cellules distincts. Dans les deux cas, les récepteurs ont montré un fort potentiel pour empêcher le virus de pénétrer dans les cellules : soit en se liant aux glucides à la surface des cellules, soit en se liant à ceux du virus.

En plus du potentiel traitement pour le virus Zika, la stratégie consistant à utiliser des récepteurs synthétiques pourrait également être utilisée pour développer des traitements anticancéreux, antiparasitaires et antibactériens, souligne l'étude. 

Une prochaine étape dans la recherche d'un traitement Zika efficace consistera à créer une deuxième génération basée sur le modèle des molécules décrites dans ces recherches, afin d'en modifier les structures et de les rendre encore plus efficaces. A terme, l'équipe souhaite tester le potentiel thérapeutique de ces molécules chez l'animal.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs montrent les méfaits des boissons sucrées sur la santé féminine
Virus: en Chine, un possible vaccin se fabrique déjà à grande échelle
Coronavirus: résultats décevants d'un médicament contre l'arthrite
Vaccins anti-Covid-19: une centaine de projets, une dizaine à l'essai
COVID-19: aucune preuve que des patients guéris soient immunisés, dit l’OMS
Échec d’un essai clinique de l’antiviral remdesivir contre la COVID-19
La chaleur et les rayons du soleil pourraient affaiblir le virus, selon une étude
Covid-19: quel est ce labo chinois pointé du doigt?
Des chercheurs créent une carte du virus basée sur des données de Facebook et Google
Coronavirus: premiers essais cliniques d'un vaccin en Allemagne
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.