ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

SANTE - Publié le 08/04/2019 à 01:27


Des scientifiques identifient des gènes liés à une consommation excessive d'alcool


AFP

Une vaste étude réalisée par des scientifiques de l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis a identifié des variantes génétiques associées à une consommation excessive d'alcool ou à une dépendance à cette substance.

Menées auprès de 275.000 personnes, les recherches mettent en lumière 18 variantes génétiques qui pourraient être impliquées dans l'addiction à l'alcool. Les résultats, publiés cette semaine dans Nature Communications, suggèrent que, bien qu'une consommation excessive d'alcool soit une condition préalable à l'alcoolisme, la présence de ces variantes génétiques pourrait favoriser le développement de troubles liés à la consommation d'alcool.

"Le fait de se concentrer sur des variantes génétiques uniquement liées à l'alcoolisme peut aider à identifier les personnes à risque et à mettre au point des traitements ciblés. Il en va de même pour la consommation d'alcool, car ces variantes pourraient servir de base à des interventions visant à réduire la consommation chez les buveurs excessifs, qui sont confrontés à leurs propres effets indésirables", considère Henry R. Kranzler, professeur de psychiatrie à l'Université de Pennsylvanie et auteur principal de l'étude.

Pour réaliser ces recherches, l'équipe du Dr Kranzler a utilisé les données génétiques du Programme multiethnique du million d'anciens combattants (MVP), une recherche américaine qui comprend des participants blancs, afro-américains, latinos et asiatiques.

Des tests d'identification des troubles liés à la consommation d'alcool ont été réalisés chez les participants de l'étude. Les chercheurs ont également analysé d'autres données extraites des dossiers de santé des participants afin d'établir des corrélations entre les gènes et les maladies, ainsi que d'autres caractéristiques non liées à l'alcool.

Les chercheurs ont identifié 13 variantes génétiques indépendantes associées à la consommation d'alcool, dont huit qui n'avaient jamais été signalées auparavant. L'addiction à l'alcool a notamment été corrélée à une intelligence plus faible et une probabilité moins forte d'arrêter de fumer, ainsi qu'à un risque accru d'insomnie et de la plupart des troubles psychiatriques.

"Ces résultats soulignent la nécessité d'identifier à l'avenir les effets des variantes de risque, en particulier lorsqu'elles divergent par caractéristiques, afin de mieux les comprendre et les traiter", estiment les auteurs.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
Respirer des odeurs agréables peut aider à arrêter de fumer
La bande dessinée, une méthode insolite pour préparer les patients à une intervention médicale
Dîner juste avant de dormir et sauter le petit-déjeuner : dangereux pour le coeur ?
Faut-il sourire pour être heureux ?
Certains mythes sur le sommeil peuvent mettre votre santé en danger
Pour sa santé et la vôtre, évitez de laisser sortir votre chat
Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.