ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 08/04/2019 à 01:32


Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde


AFP

L'Inde a assuré samedi que les centaines de débris générés par son test de missile antisatellite ne représentaient pas de danger pour la Station spatiale internationale (ISS), répliquant aux critiques de la NASA.

L'Inde est sur la défensive depuis le test du 27 mars, que la NASA, l'Agence spatiale américaine, a qualifiée de « chose terrible » mettant en danger les astronautes à bord de l'ISS.

« La mission a été conçue de façon à ce que les débris se désagrègent très vite », a affirmé aux journalistes lors d'une conférence de presse G. Satheesh Reddy, qui dirige l'Organisme indien de recherche et développement sur la Défense.  

« Il y a eu un risque pendant dix jours et nous avons dépassé ce délai », a-t-il ajouté. « D'après nos simulations, il n'y avait pas de possibilité que les débris du satellite heurtent la Station spatiale internationale », a insisté le dirigeant.  

L'administrateur de l'agence spatiale américaine Jim Bridenstine avait dit lundi que la destruction par l'Inde d'un de ses satellites en orbite terrestre par un missile avait créé 400 débris spatiaux.

« Ce type d'activités est incompatible avec l'avenir des vols habités », avait-il dénoncé.  

Le danger de ces débris spatiaux n'est pas qu'ils retombent sur Terre, mais qu'ils percutent des satellites en orbite : à grande vitesse, même le plus minuscule d'entre eux peut les mettre hors service.

Le satellite indien a été détruit à une relativement basse altitude de 300 kilomètres, soit 120 km sous l'ISS et la plupart des satellites en orbite.  

M. Bridenstine et d'autres experts du secteur aérospatial ont également estimé que les débris indiens se désagrégeraient en brûlant au moment de pénétrer dans l'atmosphère.

C'est l'armée américaine qui recense les objets dans l'espace pour prédire le risque de collision non seulement pour l'ISS, mais pour les satellites. Les militaires suivent 23 000 objets de plus de 10 centimètres.

Cela inclut environ 10 000 débris, dont près de 3000 qui ont été créés par un seul événement : un test antisatellite chinois en 2007 à 860 km de la surface.

L'Inde a fait valoir que son test témoignait de sa puissance aérospatiale. Seuls les États-Unis, la Russie et la Chine avaient jusqu'à présent réussi de tels tirs de missile antisatellite.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.