ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 14 Décembre 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 08/04/2019 à 01:36


Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde


AFP

La sonde japonaise Hayabusa2 a provoqué vendredi une explosion au-dessus de l'astéroïde Ryugu dans le but d'y créer un cratère et de récupérer des poussières devant permettre d'étudier le sous-sol du corps interstellaire.

L'impacteur, comme le nomment les responsables de la mission, a apparemment comme prévu explosé 40 minutes après avoir été largué au-dessus de Ryugu afin de projeter violemment une masse en cuivre sur l'astéroïde.

Le choc avec l'astéroïde a manifestement eu lieu, a expliqué un responsable de la Jaxa, Yuichi Tsuda, lors d'une conférence de presse, mais sans confirmer pour l'heure la création d'un cratère.

Une caméra a simultanément été positionnée afin de recueillir des images de cette explosion programmée tandis que la sonde elle-même est partie se cacher afin d'éviter d'être endommagée.

Selon l'Agence d'Exploration spatiale, Hayabusa2 était en état de fonctionnement normal après le moment prévu de la déflagration.

C'est un mission risquée, mais « elle est motivée par le très fort désir de voir ce qui se cache dans le sous-sol de cet astéroïde », a insisté un des responsables, Takashi Kubota.

Hayabusa2 est ensuite censée revenir en deux semaines tout près de Ryugu et même se poser brièvement dans le cratère créé pour effectuer des prélèvements.

En février, Hayabusa2 avait déjà réussi à se poser sur Ryugu, un contact furtif qui a apparemment permis de collecter des poussières du sol de ce corps interstellaire. Mais cette fois, ce sont des éléments plus en profondeur qu'il s'agit de récupérer.

L'aventure Hayabusa2 a débuté le 3 décembre 2014. La sonde est alors partie pour un long périple de 3,2 milliards de kilomètres pour arriver jusqu'à Ryugu qui se trouve à 340 millions de kilomètres de la Terre, car il est impossible d'y aller en ligne droite.  

Il lui a fallu trois ans et dix mois pour parvenir à destination. En juin 2018, elle s'est finalement stabilisée à 20 kilomètres de Ryugu, astéroïde très ancien en forme de diamant qui date de la formation du système solaire.

La sonde avait aussi largué en octobre sur l'astéroïde un petit robot franco-allemand, Mascot, qui avait travaillé plus de 17 heures pour analyser la composition du sol de ce corps rocheux primitif, dans l'espoir de mieux comprendre la formation du système solaire.

Le but ultime est de contribuer à enrichir les connaissances de notre environnement spatial « pour mieux appréhender l'apparition de la vie sur Terre », selon la Jaxa. L'arrivée sur Terre des échantillons recueillis est attendue en 2020.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Débris, constellations et satellites-espions: l'enjeu de la surveillance de l'espace
Titan, un monde de plaines, de montagnes et de lacs
La sonde spatiale japonaise Hayabusa 2 va entamer son retour sur Terre
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
A Hawaï, un projet de télescope géant fait gronder le volcan sacré Maunakea
Le TMT, un télescope géant pour remonter aux débuts de l'Univers
Au fond d’une grotte, des astronautes s’entraînent pour l’espace
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.071 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.