ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

PLANETE - Publié le 08/04/2019 à 01:44


L'Indonésie veut fermer l'île de Komodo pour protéger les dragons


AFP

L'Indonésie réfléchit à fermer temporairement l'île de Komodo qui abrite des lézards géants carnivores, les célèbres dragons de Komodo, pour faire face aux problèmes engendrés par des touristes de plus en plus nombreux et au trafic d'animaux, a indiqué jeudi l'agence du tourisme local.

La fermeture envisagée par les autorités locales à partir de 2020 dépend encore d'un feu vert du gouvernement et ne s'appliquera pas aux îles voisines de l'est de l'Indonésie où l'on peut observer aussi ces varans, les plus grands au monde.

« Il y a déjà un tourisme de masse sur l'île de Komodo et c'est vraiment perturbant », a indiqué à l'AFP Marius Ardu Jelamu, qui dirige l'agence locale du tourisme.

Et « quand il y a trop de touristes dans des zones sensibles comme le Parc national de Komodo, les dragons peuvent en souffrir », a-t-il ajouté.

Selon ce responsable, Jakarta a donné un accord de principe à cette mesure de conservation.  

Quelque 10 000 touristes se rendent chaque mois sur le groupe d'îles qui constitue le Parc national de Komodo, le seul endroit où l'on peut observer les dragons de Komodo dans leur habitat naturel.

L'île de Komodo abrite quelque 2300 dragons, qui peuvent mesurer jusqu'à trois mètres de long. Les adultes pèsent entre 70 et 90 kilos.

Pendant la période de fermeture, les spécialistes s'efforceront d'encourager la repousse des plantes endémiques, et de faire croître la population de cerfs et de cochons sauvages, qui sont les proies des dragons.

« Nous voulons faire avec l'île de Komodo la même chose qu'aux Galapagos [...] nous devons restaurer la faune et la flore », a expliqué Marius Ardu Jelamu.

Les responsables locaux du tourisme veulent aussi restreindre le quota de touristes et mettre en place un système de réservation en ligne.

Le gouverneur de la région avait créé la controverse l'an dernier en proposant de relever à 500 dollars le prix du droit d'entrée sur l'île, un tarif 50 fois plus élevé que le prix actuel.

Les varans géants vont aussi être plus étroitement surveillés pour éviter les trafics.

Cinq contrebandiers ont été arrêtés la semaine dernière avec cinq dragons de Komodo et des dizaines d'autres animaux sauvages qu'ils avaient vendus sur Facebook.

Ces dragons ne provenaient pas du Parc national, avait cependant précisé le ministère de l'Environnement.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.