ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 22 Octobre 2019

SANTE - Publié le 17/04/2019 à 12:05


Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?


AFP

Des scientifiques suédois, anglais et finlandais ont constaté qu'une activité plus importante dans l'hémisphère droit du cerveau favorisait le sentiment de colère à l'état d'éveil, mais aussi pendant le sommeil. 

Une équipe de scientifiques a identifié un marqueur cérébral qui pourrait expliquer pourquoi certaines personnes ressentent des émotions négatives lorsqu'elles rêvent. Publiée dans le Journal of Neuroscience, l'étude a été réalisée dans un laboratoire du sommeil à partir d'enregistrements électroencéphalographiques sur 17 adultes en bonne santé pendant deux nuits séparées. Après cinq minutes de sommeil paradoxal- phase du sommeil la plus propice pour rêver- les participants ont été réveillés et invités à décrire leurs émotions. 

"Nous avons constaté que les personnes qui présentaient une plus grande activité cérébrale dans le cortex frontal droit que dans le cortex gauche pendant l'éveil et le sommeil paradoxal éprouvaient plus de colère lorsqu'ils rêvaient. Cette signature neurale est connue sous le nom d'asymétrie alpha frontale (FAA) ", explique Pilleriin Sikka, doctorante à l'université de Turku (Finlande) et autrice principale de l'étude.

L'étude a montré que la colère ressentie à l'état d'éveil et pendant le sommeil pouvait éventuellement être régie par le même mécanisme. "Des études antérieures ont montré que l'asymétrie alpha frontale est liée à la colère et à l'autorégulation pendant l'éveil. Les résultats de nos recherches montrent que cette activité cérébrale asymétrique est également liée à la colère ressentie dans les rêves. L'asymétrie alpha frontale peut donc refléter notre capacité à réguler la colère non seulement à l'éveil mais également lorsque l'on rêve", analyse Pilleriin Sikka.

Bien qu'ils aient été menés sur un petit échantillon, ces travaux pourraient constituer un point de départ pour aider à mieux comprendre comment les gens contrôlent leurs émotions lorsqu'ils font des cauchemars. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
Les foetus seraient plus attirés par la musique classique que par le rock
La congélation embryonnaire serait associée à un poids plus élevé à la naissance
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Beauté des ongles, mais risques pour la santé
Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, mais pas forcément en bonne santé
Journée mondiale de la santé mentale : une campagne pour en finir avec les idées reçues sur la dépression
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
L’orientation sexuelle n’est pas définie par un seul gène
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.073 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.