ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

SANTE - Publié le 17/04/2019 à 12:09


Faut-il sourire pour être heureux ?


AFP

Des chercheurs de l'université du Tennessee ont réalisé une méta-analyse pour tenter de répondre à une question sur laquelle les scientifiques se penchent depuis plus de 30 ans. Le simple fait de sourire contribue-t-il réellement à améliorer notre humeur ? Cette question a été étudiée de nombreuses fois dans la littérature scientifique. Une étude menée en 1988 avait notamment conclut que le fait de sourire augmentait significativement les sensations de bien-être psychologique.

Mais une étude publiée en 2016 dans la revue Psychological Sciences met en doute cette théorie. Dix-sept laboratoires ont reproduit la même méthodologie utilisée dans l'étude de 1988 sur un échantillon de près de 1.900 étudiants. Les résultats obtenus n'ont pas permis de confirmer les affirmations exposées 28 ans plus tôt. 

La question de l'éventuel impact des expressions faciales sur les émotions reste donc partiellement résolue et continue d'intéresser les scientifiques. La dernière étude en date a été publiée le 11 avril dernier dans la revue Psychological Bulletin.

Un "petit" impact sur nos sentiments

Ces nouveaux travaux s'appuient sur 50 années de recherches. "Le bon sens nous dit que nous pouvons nous sentir un peu plus heureux grâce à un simple sourire. Mais les psychologues sont en désaccord sur cette idée depuis plus de 100 ans. Ils testent cette idée depuis le début des années 70, alors nous voulions examiner toutes les preuves", précise Nicholas Coles, doctorant en psychologie sociale à l'Université du Tennessee et chercheur principal de l'étude. 

Cette méta-analyse compile des informations issues de 138 études réalisées sur plus de 11.000 participants originaires du monde entier. Les résultats ont montré que les expressions faciales ont un léger impact sur ce que nous ressentons. Sourire pourrait par exemple procurer un petit sentiment de joie, de la même façon que grincer des dents ou froncer les sourcils favoriserait les émotions négatives telles que la colère ou la tristesse.

"Nous ne pensons pas que les gens puissent atteindre le bonheur simplement en souriant. Mais ces découvertes sont passionnantes parce qu'elles fournissent un indice sur la façon dont l'esprit et le corps interagissent pour façonner notre expérience consciente des émotions. Nous avons encore beaucoup à apprendre sur ces effets de rétroaction faciale, mais cette méta-analyse nous a permis de mieux comprendre le fonctionnement des émotions", estime Nicholas Cole.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus d'un Français sur deux a déjà renoncé à un achat alimentaire en raison d'un manque d'information sur l'emballage
Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès
Une étude éclaire les traces laissées dans notre mémoire par la peur
Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps
La paternité tardive comporte des risques pour la mère et l'enfant à naître
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.