ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 12 Novembre 2019

SANTE - Publié le 02/05/2019 à 00:39


Des scientifiques développent un test sanguin pour détecter le syndrome de fatigue chronique


AFP

Des scientifiques américains de l'université de Stanford mettent actuellement au point un test sanguin qui permettrait aux médecins d'établir un diagnostic du syndrome de fatigue chronique, grâce à l'utilisation d'un biomarqueur.

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) se traduit par une grande sensation de fatigue, mais aussi par des maux de tête, des difficultés à se concentrer ou à dormir et des douleurs au niveau des articulations. Bien que les symptômes soient connus, cette maladie reste encore difficile à identifier.

"Lorsque des personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique demandent l'aide d'un médecin, elles peuvent subir une série de tests qui permettent de vérifier la fonction hépatique, rénale et cardiaque, ainsi que le nombre de cellules sanguines et immunitaires. Tous ces différents tests devraient normalement guider le médecin vers une maladie ou une autre, mais pour les patients atteints du syndrome de fatigue chronique, les résultats sont tous normaux", explique Ron Davis, professeur de biochimie et de génétique à l'université de Stanford et co-auteur de cette nouvelle étude.

Publiées dans la revue scientifique américaine PNAS, les recherches ont porté sur un petit échantillon de 40 personnes, dont la moitié était atteinte de SFC. Les chercheurs ont prélevé et analysé des échantillons de sang sur des volontaires à l'aide d'un test nanoélectronique, un outil doté de milliers d'électrodes conçu pour contenir des échantillons de sang simplifiés composés de cellules immunitaires et de plasma.

Un plus grand stress chez les patients de SFC

Les scientifiques ont ensuite provoqué un stress cellulaire en ajoutant du sodium (sel) dans les échantillons, puis ont comparé les réponses du groupe expérimental avec celles du groupe témoin. Les résultats indiquent que tous les échantillons de sang des patients atteints de SFC ont généré une "pointe de courant électrique importante", tandis que ceux des volontaires sans SFC sont restés "relativement stables". 

Dans ce cas précis, un changement de l'activité électrique indique un changement au niveau cellulaire. Or, une grande activité des cellules peut traduire une difficulté de l'organisme à se défendre correctement contre le stress. "Nous ne savons pas exactement pourquoi les cellules et le plasma agissent de cette façon, ni même ce qu'ils font. Mais nous voyons clairement une différence dans la façon dont les cellules immunitaires saines et celles des patients qui ont le syndrome de fatigue chronique traitent le stress", précise le Pr Davis.

La prochaine étape consistera à expérimenter cette méthode sur une plus grande cohorte de patients. Les auteurs de ces travaux espèrent également mettre leur test en application pour développer des traitements potentiels en vue d'améliorer la prise en charge médicale des personnes qui souffrent de SFC.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
Les foetus seraient plus attirés par la musique classique que par le rock
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Polluants détectés chez les Français : quelles sources et quels dangers?
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.050 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.