ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

SANTE - Publié le 02/05/2019 à 00:42


Être stressé au travail et mal dormir la nuit augmente les risques de décès cardiovasculaires


AFP

Les salariés qui font de l'hypertension artérielle, qui sont sujets à des troubles du sommeil et qui occupent un emploi stressant présentent un risque trois fois plus élevé de décès cardiovasculaire, alertent des chercheurs allemands.

Publiés dans l'European Journal of Preventive Cardiology, les travaux rappellent qu'un tiers des personnes actives sont sujettes à l'hypertension artérielle. Les personnes concernées par ce trouble cardiovasculaire et qui de surcroît sont stressées au travail et ont un sommeil de mauvaise qualité sont particulièrement à risque. Karl-Heinz Ladwig, professeur à la faculté de médecine de l'université technique de Munich (Allemagne) et auteur de l'étude explique : "Si vous êtes stressé au travail, le sommeil vous aide à récupérer. Malheureusement, le manque de sommeil et le stress au travail vont souvent de pair, et lorsqu'ils sont combinés avec l'hypertension, l'effet est encore plus toxique."

L'étude a été menée sur 1 959 salariés sujets à l'hypertension âgés de 25 à 65 ans. Aucun d'entre eux ne souffrait de maladie cardiovasculaire ou de diabète. Les participants ont été questionnés sur leur environnement de travail et la qualité de leur sommeil, afin de déterminer l'impact de ces deux facteurs sur leur santé cardiovasculaire. Les auteurs de l'étude définissent le stress professionnel par le fait de travailler sous pression, avec une faible marge de manœuvre.

"Si vous avez des exigences professionnelles élevées, mais que vous pouvez prendre des décisions, cela peut être positif pour la santé. Mais être piégé dans une situation de pression que vous n'avez pas le pouvoir de changer est nuisible", explique le Pr Ladwig. Les troubles du sommeil, dans ce cadre, faisaient référence à une difficulté à s'endormir le soir et/ou à l'incapaicté à effectuer une nuit de sommeil complète.

Trois plus de risques chez ceux qui accumulent les deux facteurs 

Comparé à celles qui n'étaient pas stressées au travail et qui dormaient bien, les personnes présentant les deux facteurs de risque étaient trois fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiovasculaire. Le risque était 1,6 fois plus élevé chez les personnes stressées au travail et 1,8 fois plus élevé chez les personnes qui dormaient mal ou pas assez. 

"Un travail stressant et un manque de sommeil pendant de nombreuses années diminuent les ressources énergétiques et peut mener à une mort prématurée", prévient le Pr Ladwig, qui insiste sur l'importance de pratiquer une activité physique, d'entretenir une alimentation saine et de faire des exercices de relaxation pour réduire les risques.

"Les employeurs devraient assurer la gestion du stress et le traitement du sommeil sur le lieu de travail, en particulier pour le personnel souffrant de maladies chroniques comme l'hypertension artérielle", ajoute le chercheur.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus d'un Français sur deux a déjà renoncé à un achat alimentaire en raison d'un manque d'information sur l'emballage
Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès
Une étude éclaire les traces laissées dans notre mémoire par la peur
Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps
La paternité tardive comporte des risques pour la mère et l'enfant à naître
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.081 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.