ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

SANTE - Publié le 06/05/2019 à 20:57


Les antirétroviraux empêchent la transmission du sida dans les couples d'hommes


AFP

Un traitement efficace par antirétroviraux empêche la transmission du virus du sida dans les couples d'hommes où l'un des partenaires est séropositif et qui ont des rapports sexuels sans préservatif, montre une étude publiée vendredi.

Ces résultats, publiés avec "huit ans de recul", confirment et renforcent les conclusions auxquelles étaient parvenus les chercheurs lors de la première phase de leurs recherches, publiées en 2016.

L'étude a porté sur environ 1.000 couples homosexuels ayant des rapports non protégés chez qui l'un des partenaires est séropositif mais dont la charge virale est indétectable, grâce aux antirétroviraux.

Au cours des huit ans de suivi, aucun cas de transmission du VIH n'a été observé, soulignent les auteurs de l'étude, publiée dans la revue britannique The Lancet.

Quinze participants séronégatifs ont contracté le virus du sida, mais l'analyse génétique du virus a montré qu'il ne s'agissait pas du même type que celui de leur partenaire, et qu'il n'avait donc pas été transmis au sein du couple.

L'étude a été menée sur 75 sites cliniques dans 14 pays européens entre septembre 2010 et juillet 2017.

Au cours de la première phase de recherche, aucune transmission non plus n'avait été constatée après 1,3 année passée en moyenne à suivre 900 couples hétérosexuels et homosexuels, mais les chercheurs restaient prudents. Ils estimaient en particulier qu'on ne pouvait pas totalement exclure un risque de transmission, particulièrement pour des rapports anaux sur une période plus longue.

Cette fois, "nos résultats apportent une preuve concluante pour les hommes gays que le risque de transmission du VIH avec une thérapie antirétrovirale qui supprime la charge virale est de zéro", estime Alison Rodger, professeure à l'University College London, qui a codirigé l'étude.

Ce principe, résumé par le slogan "U = U" (pour "undetectable equals untransmittable", en anglais), est défendu depuis plusieurs années par les associations de lutte contre le sida.

Parmi les limites de leurs recherches, les auteurs notent toutefois que la majorité des participants séropositifs étaient sous antirétroviraux depuis plusieurs années, et qu'ils disposaient donc de "données limitées sur le risque de transmission au cours des premiers mois de thérapie antirétrovirale".

Une autre étude de moindre ampleur portant sur le même profil de personnes (couples gays ayant des rapports non protégés, l'un des partenaires séropositif de charge virale indétectable) publiée en 2018 dans Lancet HIV, faisait également état de zéro cas de transmission.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus d'un Français sur deux a déjà renoncé à un achat alimentaire en raison d'un manque d'information sur l'emballage
Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès
Une étude éclaire les traces laissées dans notre mémoire par la peur
Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps
La paternité tardive comporte des risques pour la mère et l'enfant à naître
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.