ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 15 Décembre 2019

INSOLITE - Publié le 06/05/2019 à 21:10


Morts de la peste après avoir mangé de la marmotte crue


AFP

Deux Mongols sont morts de la peste après avoir mangé des reins de marmotte crus, entraînant une mise en quarantaine de la région qui bloque des touristes depuis plusieurs jours, ont annoncé lundi les autorités.

Le couple, membre de la minorité kazakhe, est décédé le 1er mai dans la province de Bayan-Ulgii, frontalière avec la Russie et la Chine, a déclaré Aipiin Gilimkhaan, le gouverneur provincial.

«Les deux morts étaient des gens de la région», a-t-il indiqué. «Aucun cas n'a été signalé après eux.»

Une quarantaine de six jours a été décrétée dans la zone, empêchant notamment neuf touristes russes, allemands et suisses de quitter la région.

«Nous allons tous bien. Personne n'est malade», a indiqué une touriste allemande prénommée Teresa, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille.

Sebastian Pique, un Américain de 24 ans qui vit dans la région depuis deux ans, a raconté avoir été invité vendredi avec les touristes au bureau du gouverneur afin d'être informé de la situation.

«Après (l'annonce de) la quarantaine, peu de gens, même les habitants de la région, étaient dans la rue, de peur d'attraper la maladie», a indiqué M. Pique.

La quarantaine devait être levée lundi soir, aucun autre cas de peste n'ayant été signalé.

Les autorités ont plusieurs fois mis en garde les habitants contre la viande de marmotte crue, car celle-ci peut véhiculer la bactérie Yersinia pestis, responsable de la peste.

Au moins une personne meurt chaque année de cette maladie en Mongolie, principalement à cause de la consommation de cette viande, selon le Centre national de lutte contre les zoonoses.

De nombreuses personnes ignorent les avertissements car ils estiment que consommer les organes internes des marmottes est bon pour leur santé.

La peste a tué des millions de personnes au Moyen Âge en Asie, en Europe, et au Moyen-Orient. Mais elle est devenue relativement rare au XXIe siècle.

Si elle est soignée à temps, la maladie se traite par antibiotiques. Sa forme pulmonaire, qui se transmet par la toux, peut toutefois être fatale en seulement 24 à 72 heures.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.