ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

INSOLITE - Publié le 06/05/2019 à 21:18


Le Népal balaye la découverte d'empreintes de yéti


AFP

L'armée népalaise a balayé les affirmations de l'armée indienne selon lesquelles ses soldats ont découvert les traces du yéti dans l'Himalaya, déclarant qu'il s'agissait plus vraisemblablement de celles d'un ours.

L'armée indienne avait posté lundi les photos "des empreintes du yéti", déclenchant hilarité et scepticisme sur les réseaux sociaux.

Le porte-parole de l'armée népalaise Bigyan Dev Pandey a déclaré que des officiers de liaison népalais s'étaient rendus sur place mais qu'à leur arrivée, les empreintes laissées dans la neige avaient disparu.

Mais les habitants ont raconté aux officiers qu'il s'agissait vraisemblablement de traces de plantigrades, et expliqué qu'il y avait souvent dans la région des empreintes étranges.

"Selon les habitants et les porteurs, de telles traces inhabituelles apparaissent fréquemment dans la zone et sont le fait d'ours sauvages", a-t-il dit à l'AFP.

Cette hypothèse va dans le sens de commentaires de spécialistes de la faune sauvage qui ont estimé que les Indiens avaient en fait vu des traces de pas de plantigrades élargies par le soleil et le vent.

Sur les photos de l'armée indienne, on pouvait voir des traces de pas mesurant quasiment un mètre de long.

"Pour la première fois, une expédition en haute montagne de l'armée indienne a localisé les mystérieuses empreintes de la bête mythique +yéti+'", avaient tweeté les forces armées du géant d'Asie du Sud.

"L'insaisissable Homme des neiges n'avait été vu auparavant que dans le parc national de Makalu-Barun", ajoutaient-elles, en référence aux fameuses empreintes retrouvées par l'explorateur britannique Eric Shipton en 1951 sur un glacier du mont Everest.

D'après de vieilles légendes népalaise et tibétaine, le "yéti" -- l'abominable homme des neiges -- est une créature simiesque, géante et féroce, qui hante les pentes de l'Himalaya. Son existence n'a encore jamais été prouvée scientifiquement.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le compost humain légalisé dans l'État de Washington
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
Le Népal balaye la découverte d'empreintes de yéti
Quand les fans de Star Wars fabriquent leurs propres sabres laser
Un serpent à trois yeux découvert en Australie
Morts de la peste après avoir mangé de la marmotte crue
A Cocullo, dans les Abruzzes, les serpents sont rois le temps d'une procession
L'armée indienne publie des empreintes du Yéti sur les réseaux sociaux
Inde: un candidat aux élections accusé de cruauté envers un âne
En Chine, le cafard s'introduit dans les assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.