ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

SCIENCE - Publié le 09/05/2019 à 14:41


A base de plantes ou de cellules, les alternatives à la viande foisonnent


AFP

Entre Burger King qui propose une version végétarienne de son célèbre burger "Whopper" ou l'arrivée en fanfare à Wall Street de la start-up vegan Beyond Meat, les entreprises proposant des alternatives à la viande ont le vent en poupe. Petit tour d'horizon du secteur.

- Des produits à base de plantes -

Le steak de soja existe depuis longtemps et est une référence des magasins bio. Mais quelques entreprises sont passées ces dernières années à l'étape supérieure en utilisant des technologies sophistiquées pour imiter le goût, la texture, voire même le sang de la viande.

Elles utilisent des betteraves, des pois chiches ou de l'huile de coco pour fabriquer des burgers, des saucisses, du haché.

Parmi les start-up les plus connues figurent Beyond Meat, qui vient de faire à Wall Street une entrée digne des plus grandes vedettes de la tech, ou Impossible Burger, qui a noué un partenariat avec Burger King.

Elles profitent des changements d'habitudes d'alimentation d'une certaine partie de la population soucieuse, pour des raisons environnementales, de santé, ou de protection des animaux, de limiter leur consommation de viande.

- De la "viande cellulaire" -

Le premier burger "in vitro" conçu à partir de cellules souches de vaches par un scientifique néerlandais de l'université de Maastricht, Mark Post, a été présenté en 2013. Il avait été baptisé "Frankenburger".

Plusieurs start-up se sont depuis lancées sur le créneau, aux Etats-Unis, en Israël, aux Pays-Bas ou au Japon, pour tenter de fabriquer, uniquement à partir de cellules animales, des morceaux de poulet, de canard, de porc, ou de poisson.

Elles ne sont pas encore parvenues à passer à une production de masse pour faire suffisamment baisser les prix. Mais les start-up américaine Memphis Meat et néerlandaise Mosa Meat ont annoncé vouloir commercialiser un produit dès 2021.

- Un engouement à confirmer -

Si les ventes de produits à base de plantes voués à remplacer la viande conventionnelle explosent aux Etats-Unis, de 23% en 2018, selon une association faisant la promotion du secteur, The Good Food Institute, elles représentent toujours moins de 1% du marché total de la viande dans le pays.

Et les investissements dans le secteur sont encore minuscules.

En 2018, 673 millions de dollars ont été investis dans des entreprises développant grâce à des plantes l'équivalent d'aliments à base de viande, d'oeufs ou lait, contre 96,6 milliards de dollars dans le secteur de la technologie de l'agriculture, ou environ 25 milliards dans le cannabis.

Pour Danielle Beck, représentante de l'Association américaine des producteurs de boeuf (NCBA), l'enthousiasme pour ces nouveaux produits ne représente pas en soi une menace pour les éleveurs.

Avec la montée du niveau de vie dans les pays émergents, "la demande pour les protéines reste solide", remarque-t-elle. Et quand la population mondiale atteindra près de 10 milliards de personnes en 2050, "on en aura besoin sous toutes ses formes", prédit-elle.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
Le nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur
Un autre dinosaure-oiseau tenait compagnie à l'Archéoptéryx
L'ancêtre commun des humains modernes et de Neandertal sans doute plus ancien qu'on ne croyait
Hyptiotes cavatus, l'araignée qui se catapulte vers sa proie
A base de plantes ou de cellules, les alternatives à la viande foisonnent
Pour protéger la nature et l'Homme, la science prône des changements profonds
Egypte: découverte d'un cimetière de l'Ancien Empire à Guizeh
Italie : enquête sur l'ADN de Léonard de Vinci à partir d'une mèche de cheveux
En quelques siècles seulement, les humains ont changé les chevaux
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.